×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Sistep 1994 : Les industriels s'attendent à de nombreux contrats

    Par L'Economiste | Edition N°:146 Le 22/09/1994 | Partager

    Le partenariat n'est pas seulement un terme en vogue, mais devient une nécessité pour les entreprises. L'intérêt que suscite le Sistep 1994 le prouve: 330 exposants. 12 pays représentés, 790 spécialités.

    C'est dans une ambiance de satisfaction générale que se déroule, à la Foire de Casablanca, le premier Sistep 1994 (Salon International de Sous-Traitance, d'Approvisionnement et de Partenariat). Organisateurs et exposants sont unanimes pour dire que ce salon répond à une attente des professionnels. Organisé par la Bourse Nationale de Sous-Traitance et de Partenariat (BNSTP)(1), le Sistep se propose de rapprocher, jusqu'au 23 septembre, les opérateurs économiques marocains et leurs homologues européens, maghrébins et des pays du Bassin méditerranéen. Il vise également à générer une dynamique d'affaires en sous-traitance et partenariat, indique la BNSTP. Ce salon a en effet pour objectif la création d'un point "de rencontres privilégiées entre l'offre des entreprises marocaines et étrangères d'une part, et une demande toujours plus exigeante émanant des entreprises donneuses d'ordres nationales et internationales d'autre part ", précise M. Driss Jettou, ministre du Commerce, de l'Industrie, de l'Artisanat et du Commerce Extérieur.

    Sur 4.000m2 de stands sont réunis près de 330 exposants. Les pays représentés sont au nombre de 11: Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Portugal, Suisse, République Tchèque, Jordanie, Tunisie, Maroc. Avant la détérioration des relations maroco-algériennes, l'Algérie était sur la liste. Le stand réservé aux exposants algériens est resté vide.

    34 donneurs d'ordres

    Les exposants proviennent de secteurs industriels divers: électricité, électronique, machines spéciales, composants pour automobiles, cycles et motocycles, plastiques, caoutchouc et composites, produits semi-finis, transformation des métaux et services liés à l'industrie.

    Les entreprises de sous-traitance, qui sont au nombre de 171, représentent un peu plus de la moitié du total des exposants. La partie marocaine constitue 45 % du total et la française 32 %. L'ensemble des sous-traitants officient près de 790 spécialités.

    L'espace donneurs d'ordre ne totalise par contre que 34 entreprises. Les activités de celles-ci couvrent les télécommunications, l'énergie, les ports et aéroports, l'eau potable, le chemin de fer, l'automobile, la sidérurgie, le nucléaire, la pétrochimie, les machines spéciales, les machines outils, les matériels de précision, l'équipement ménager... Les exposants sont inévitablement: ODEP, ONE, ONDA, ONCF, ONPT, ONEP, OFPPT, notamment...

    La Somaca expose pour sa part, sur un stand de 100 m2, la voiture économique. Sa présence au Salon lui permet ainsi de compléter la liste des sous-traitants nationaux pour cette voiture.

    L'arrivée en force des sous-traitants s'explique par l'ouverture croissante des économies. M. Azmani, président du Sistep 1994, souligne en effet que "la sous-traitance répond à une exigence incontournable de l'organisation de production, et constitue l'une des voies privilégiées pour l'exploitation des avantages comparatifs, voire pour créer de nouveaux avantages compétitifs et surtout générer des emplois ".

    Trois zones

    Les espaces du Sistep sont aménagés en trois zones. Une zone approvisionnement qui rassemble les services achats des donneurs d'ordres, constructeurs, équipementiers et sous-ensembliers du Maroc, d'Europe, du Maghreb et du pourtour méditerranéen. Une seconde zone services, innovation et technologie regroupe un éventail d'organismes techniques, professionnels et institutionnels, d'écoles supérieures, de laboratoires, d'associations, ainsi que de services susceptibles d'apporter un appui technique ou technologique nécessaire au développement des entreprises. Cette zone est constituée de 125 organismes et sociétés de services.

    Enfin, un dernier espace partenariat, constitué du "Med Interprise" est mis à la disposition des entreprises. Cet espace comprend en outre une zone de partenariat conçu avec le soutien de la Banque Centrale Populaire.

    Le Med Interprise, qui a le soutien de la Commission Européenne, est composé de 41 exposants en provenance des régions Rhône-Alpes (France) et Catalogne (Espagne). Ces exposants ont rencontré les entrepreneurs marocains, selon un programme de rendez-vous établi avant la manifestation. Ce programme a pu être établi grâce à des offres de partenariat diffusées par catalogue. Celles-ci sont au nombre de 38. Elles doivent permettre de faciliter les relations d'affaires.

    Fatima MOSSADAQ

    (1) La BNSTP bénéficie de l'appui du Ministère du Commerce et de l'lndustrie et du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). Le comité technique est constitué de la FIMME, de l'AMICA, de la Fédération des Chambres de Commerce et d'lndustrie du Maroc, du GPLC et enfin de l'Association des Transformateurs de Matières Plastiques.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc