×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Settat: La Radeec dévoile son programme d’assainissement 2004- 2015

Par L'Economiste | Edition N°:1656 Le 05/12/2003 | Partager

. Plus de 480 millions de dirhams seront investis dans toute la provinceLa Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia (RADEEC) va investir près de 159 millions de dirhams dans le réseau d’assainissement de la ville de Settat. Le programme d’investissement débutera dès janvier 2004 et s’étendra à fin 2010. Les travaux programmés par la Radeec intéresseront particulièrement la réhabilitation du réseau devenu archaïque. Il ne peut plus, en effet, répondre aux besoins en assainissement liquide face à la démographie galopante. En plus, le réseau a été fortement endommagé par les inondations. Les travaux concerneront également le renforcement de ce réseau par la réalisation de quatre collecteurs et un fossé industriel pour l’évacuation des eaux pluviales. D’autre part, la Radeec va investir dans l’assainissement liquide dans les centres de Sidi Rahal-Plage, Deroua et Soualem-Sahel. C’est la première fois que des centres bénéficient d’une opération d’assainissement liquide à travers des réseaux structurés. Jusqu’à présent, les habitants ont recours aux fosses septiques. La Radeec qui se chargera dès janvier 2004, de la gestion de l’assainissement liquide dans ces centres, va y investir quelque 321 millions de dirhams. Le programme d’investissement s’étalera de janvier 2004 à fin 2015. Il concerne près de 100.000 habitants et sera financé à hauteur de 50% par la Régie. Le reste du financement sera assuré par des subventions de l’Etat (30%) et des communes concernées (20%). Les trois communes auront, en 2015, une surface urbanisée de près de 2.000 hectares. Elles seront donc à très forte densité démographique et devront répondre aux besoins des populations en évacuation des eaux usées. Actuellement, la situation de l’assainissement liquide dans ces trois centres se caractérise par l’absence d’un réseau structurant, par le débordement des fosses septiques individuelles et collectives et l’inexistence de stations de traitement des eaux usées, particulièrement des eaux usées domestiques. Ces dernières sont directement déversées dans la nature à proximité des agglomérations d’habitat. Ce qui constitue un risque permanent de contamination des nappes phréatiques et des eaux souterraines.Pour faire face à cette situation critique, la Radeec, qui gère déjà le réseau d’eau potable, va réaliser des réseaux primaire et secondaire d’assainissement. L’opération sera exécutée en système séparatif et comprendra également la connexion des lotissements existants, actuellement branchés sur des fosses septiques individuelles. La Radeec va également construire trois stations d’épuration et de traitement des eaux usées dans les trois centres. Le procédé retenu est le lagunage naturel pour que les eaux traitées puissent être utilisées dans l’irrigation.


Fossés en dalots

La Radeec a déjà réalisé dans la seule ville de Settat d’importants travaux d’assainissement, qui ont coûté près de 120 millions de dirhams. Ces travaux ont particulièrement concerné la réalisation de collecteurs et de conduites. Des fossés en dalots ont été également creusés et construits sur plusieurs kilomètres pour renforcer la capacité d’évacuation des eaux pluviales. La réhabilitation de dizaines de kilomètres de conduites a été également au programme. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc