×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Russie: Le parti de Poutine remporte les élections

Par L'Economiste | Edition N°:1658 Le 09/12/2003 | Partager

Le parti “Russie unie” de Vladimir Poutine vient de remporter les élections législatives. Il a réussi à décrocher 36,8% des voix au scrutin de liste après dépouillement de 90,58% des bulletins, et peut compter au total sur quelque 222 sièges, soit presque la majorité absolue (226 sièges), selon un expert de la Commission électorale centrale.Avec la consécration de son parti, Poutine devient très puissant. Ce qui ne réjouit pas tout le monde. En effet, un certain malaise était perceptible hier lundi dans la presse européenne face au nouveau “tsar”, qui concentre “tous les pouvoirs” après les élections législatives de dimanche dernier. Ce qui pousse de nombreux journaux à s’interroger sur l’avenir de la démocratie dans ce pays. “Le président Vladimir Poutine a pris le contrôle du Parlement russe hier soir, ce qui a permis de lever le dernier véritable bastion de l’opposition à son régime et d’ouvrir la voie à un pouvoir digne d’un tsar”, écrit le quotidien britannique Daily Telegraph (droite).Tous les journaux prévoient donc une plus grande docilité de la nouvelle Douma “désormais soumise à Vladimir Poutine”, selon La Libre Belgique. Et ce n’est qu’une première étape avant l’élection présidentielle de mars prochain, soulignent plusieurs quotidiens. “C’est plutôt sur Poutine que sur le parti (Russie unie) que les électeurs ont porté leurs votes”, note le Danois Politiken (centre-gauche) qui en conclut qu”il sera encore plus difficile pour ceux qui seraient tentés d’essayer de défier Poutine à l’élection présidentielle”. La presse espagnole, qui ne mâche pas ces mots sur le sujet, rejoint cette analyse. Le quotidien El Mundo évoque ainsi “la dérive autoritaire d’un régime chaque fois plus personnalisé”, et le journal ABC (conservateur) titre “L’heure du césarisme russe”.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc