×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Réformes et informatisation à la Douane : La Douane rassurante, les transitaires inquiets

Par L'Economiste | Le 17/10/1991 | Partager

Salle inquiète et archi-comble à la Chambre de commerce et d'Industrie de Casablanca, pour écouter le Directeur général des Douanes annoncer des changements techniques imminents. Ces nouveautés vont suffisamment modifier, à court ou moyen terme, les méthodes de travail des transitaires pour provoquer des restructurations profondes, voire l'élimination des moins performants d'entre eux.

Lors de l'Assemblée Générale Extraordinaire de l'Association des Transitaires tenue le 3 octobre 1991 à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Casablanca, M. Hamad Jaï Hokimi, Directeur Général de l'Administration des Douanes et Impôts Indirects, a présenté la réforme douanière et offert «l'étroite collaboration de ses services».
En effet, pour se mettre à l'heure du commerce international, c'est-à-dire faire face à l'évolution des techniques et structures de ce commerce, M. Jaï Hokimi a estimé nécessaire que les transitaires informatisent leur opérations.Il a fait allusion aux grandes lignes du système SADOC et promis de prêter aide et assistance aux transitaires.

 

Rassurer les transitaires

Le Directeur Général des Douanes a proposé une série d'aides :
- équipement d'une salle banalisée au service des transitaires n'ayant pas les moyens d'acquérir un matériel informatique;
- assistance technique par le biais de séminaires et de cours dispensés par des spécialistes de la Douane;
- formation, par la Douane, des recrues des entreprises de transit.
Bref, M. Jaï Hokimi se dit prêt à prendre en charge les difficultés des transitaires à condition que ces derniers «fassent preuve de bonne volonté», faute de quoi «l'Administration sévira contre ceux qui torpilleraient» l'opération.
«Les choses vont changer dans le bon sens» dit un transitaire qui estime que la majorité est en train de prendre conscience de l'importance de la profession. Cette prise de conscience se traduit, toujours selon lui, par «la préparation d'une meilleure infrastructure de l'association et par l'amélioration du travail».
L'inquiétude liée à l'informa-tisation des opérations douanières resterait donc toute relative, puisque certains professionnels sont déjà équipés.
Pour ceux qui ne le sont pas encore, il existe la solution de rechange qu'est la salle banalisée.Le problème de l'informatisation ne se limite cependant pas aux seuls aspects technique et financier; l'aspect humain est tout aussi important. Or, selon le sentiment général des transitaires présents, il est difficile de trouver le personnel compétent et motivé.
Parallèlement, le Directeur Général des Douanes a présenté le Système harmonisé.
Issue de nombreux travaux effectués sous les auspices du Conseil de Coopération Douanière, la Convention Internationale (Bruxelles 14 juin 1983) sur le «Système Harmonisé» de désignation et de codification des marchandises» remédie à certaines lacunes existant dans la «convention sur la nomenclature pour la classification des marchandises dans les tarifs douaniers» (Bruxelles, 15 décembre 1950).

Si le Système harmonisé permet en effet d'obtenir l'uniformité du classement tarifaire des marchandises, il assurera, de ce fait, comme prévu par la convention, plusieurs fonctions :
- une bonne application des tarifs douaniers et de transports;
- une corrélation entre les données de commerce d'importation et d'exportation d'une part, et les statistiques de production d'autre part;
- une exactitude des données facilitant les comparaisons et les négociations internationales.
En s'arrêtant sur ce dernier point, force est d'admettre que l'ensemble de ces dispositions ne profite pas exclusivement à l'Administration des Douanes et aux transitaires, mais qu'il s'étend également à tous les opérateurs économiques.
Toujours en présentant les grandes lignes de la réforme douanière, M. Jaï Hokimi a insisté sur le «document unique».
Il a mis en exergue la simplification des procédures douanières par la normalisation et la standardisation des documents.
Ainsi, quel que soit le régime en douane (régime économique, importation simple, exportation...), tous les agents de la Douane travailleront avec un seul et même document. Celui-ci se présentera probablement sous forme de listing.
Lors de la seconde Assemblée Générale Extraordinaire réunie deux jours plus tard, le 5-10-1991, au siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie, M. M'Hamed Seqat (1) (1) a en effet parlé d'améliorer, et mieux encore, de créer «une nouvelle image de marque des transitaires».
Pour ce faire, M. Seqat a proposé un plan d'action pour restructurer l'Association et notamment développer la communication. Cependant, la deuxième Assemblée Générale Extraordinaire et les décisions en découlant ayant été - selon un Conseil Juridique - illégales, ce plan d'action sera-t-il ou pas adopté?

Hakima EL MARIKY

(1) 2ème Vice-Président de l'Association et élu président lors de la deuxième Assemblée Générale Extraordinaire qui s'est déroulée dans des conditions difficiles, voire illégales.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc