×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Rabat se rêve en pôle touristique majeur

Par L'Economiste | Edition N°:2383 Le 16/10/2006 | Partager

. Le CRT déploie une batterie d’outils de promotion . Bouregreg et la future corniche, deux locomotives de la régionLa promotion touristique de Rabat passe à la vitesse supérieure. Plusieurs outils de marketing viennent d’être mis en place par le Conseil régional du tourisme (CRT). Il s’agit d’un site Internet (www.visitrabat.com), d’un guide et d’une carte touristique ainsi que d’un magazine trimestriel sous le titre «D’une rive à l’autre». «L’objectif est de changer la connotation de la ville et d’en faire, au-delà de son statut de capitale politique et administrative, un pôle touristique et des services», déclare Samir Kheldouni Sahraoui, président du CRT. Un changement qui ne sera pour lui qu’une première étape, suivie de la vente à large échelle de la destination, la finalité étant de «marketer» la ville et sa région. La présentation de ces différents supports a eu lieu lors d’une cérémonie organisée vendredi dans la capitale et à laquelle les principaux acteurs touristiques locaux et nationaux étaient présents. Financé par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), le site se veut une centrale de toutes les informations sur la région, de ses différents atouts touristiques (culturels, sportifs et d’affaires) ainsi que de ses infrastructures. Le site est destiné aussi bien aux visiteurs qu’aux investisseurs potentiels. Pour les uns comme pour les autres, il regroupe toutes les adresses utiles ainsi qu’une plate-forme de réservation en ligne. Autofinancé, le guide touristique se veut, lui, un manuel pratique où l’ensemble des hôtels, restaurants, agences de voyages ou de location de voitures, centres culturels, sportifs, commerciaux, etc. sont listés. Il est doublé d’une carte où toutes ces structures sont localisées. Un ensemble d’éléments que détaille le magazine avec, en sus, les principales actualités artistiques, culturelles et sportives de la ville. L’objectif de ce support est de «montrer que Rabat n’est plus cette ville administrative où il ne se passe jamais rien». Le véritable centre d’attraction des investissements touristiques étrangers qu’est devenue Rabat est la preuve que ce préjugé n’est plus d’actualité, a dit Samir Kheldouni Sahraoui. Des investissements qui se résument en deux projets pharaoniques entamés. Le premier est l’aménagement en cours des deux rives du Bouregreg, œuvre de l’agence du même nom et du groupe émirati Dubai International Properties (DIP). Le second est la mise en valeur de la corniche par le groupe Emaar (issu du même émirat). A eux seuls, ces deux projets nécessiteront une première mise de 5 milliards de dollars. Ils promettent, une fois achevée, de métamorphoser la ville et sa région pour les inscrire sur la liste des capitales les plus en vue.


Sixième destination du Maroc

La cérémonie de vendredi a également été l’occasion pour Samir Kheldouni Sahraoui de plaider la cause du CRT auprès de l’ONMT. Classé sixième destination au Maroc, avec 402.000 nuitées (fin août 2006), la capitale bénéficie de peu d’appui de la part de l’Office. «Cela n’est le cas de destinations à degré de développement comparable, comme Fès, qui bénéficie d’un appui d’un million d’euros sur le seul marché espagnol», a-t-il expliqué. Une donne à réviser, de l’avis du président du CRT, surtout à l’heure où le centre entend fédérer ses efforts avec ceux de Fès et de Tanger en vue de mettre en place un circuit combiné baptisé «Triangle andalou». Rabat entend également se positionner sur un créneau de tourisme deux fois et demi plus dynamique que les autres segments, à savoir le golf. Un site Internet www.royalgolfdaressalam.com fera la promotion de son green, «un parcours d’une rare qualité». T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc