×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casa City Center
Le projet remis sur les rails

Par L'Economiste | Edition N°:2383 Le 16/10/2006 | Partager

. Les deux premiers hôtels prêts avant mars 2007. Mais l’autorisation pour la deuxième tranche est toujours à l’étudeL’AGENCE urbaine de Casablanca a donné du fil à retordre au Groupe Accor pour son fameux projet Casa City Center. Etonnant! Le projet a pourtant la bénédiction des hauts responsables de la Région et est déjà intégré dans les arguments promotionnels de la destination Casablanca.Après de longues tractations, l’AUC et le groupe français ont enfin trouvé un terrain d’entente. Les travaux de la première tranche du complexe mitoyen à la gare ferroviaire «Casa port» n’accusera qu’un léger retard. Marc Thépot, directeur général du groupe, assure que le Novotel et l’Ibis, premiers hôtels, seront prêts avant mars 2007 au lieu de juin 2006. L’Agence urbaine de Casablanca (AUC) aurait fait un effort en délivrant l’autorisation pour cette partie du projet mais la seconde phase est toujours à l’étude. Les discussions reprendront avec le nouveau gouverneur de l’AUC puisque le dossier était toujours en cours lors du départ de l’ex-directrice, Fouzia Imensar(cf. www.leconomiste.com). Sous la précédente direction, le projet, qui compte parmi les chantiers majeurs de la Ville, a connu plusieurs modifications par rapport au concept initial. Une trentaine de m2 en moins et des implantations différentes ont été fixées pour les bâtiments du complexe. Par ailleurs, au lieu d’une organisation des travaux sur 3 tranches, seulement 2 ont été retenues actuellement. A l’AUC, on affirme que les plans soumis à autorisation subissent souvent, voire toujours des modification puisque l’Agence doit prendre en compte l’accessibilité de la zone d’implantation, son harmonie architecturale, la répartition des espaces verts… des éléments que les investisseurs ne considèrent pas forcément. «Ces derniers essaient en général d’exploiter au maximum la superficie dont ils disposent et c’est à l’Agence de veiller à l’équilibre», explique un responsable. Il ajoute que pour le cas du City Center, «les plans représentaient un bloc compact qui prévoit peu de passages et de voiries».Pour Accor, le projet, tel qu’il a été retenu, convient toujours à l’ambition du groupe. Marc Thépot explique «qu’au départ, le City Center faisait partie d’un ensemble urbain plus large». Il s’agit d’une vision globale de viabilisation et d’animation de la zone donnant sur le port de Casablanca. «Actuellement, le complexe est considéré comme une entité indépendante et le traitement du dossier a été modifié en fonction de cela», souligne Thépot.Celui-ci ajoute que «le plus grand danger pour le projet a pu être évité». Il s’agit des délais de réalisation qui devaient être respectés sous peine de compromettre la dynamique de ressources humaines entamée par le groupe (recrutement et formation du personnel» (cf.www.leconomiste.com).La deuxième tranche du projet qui attend toujours le feu vert de l’AUC, compte, pour sa part, un troisième hôtel, le Sofitel à livrer en 2008 ainsi que les autres constructions: galerie marchande, immeubles de bureaux… A moins que d’autres changements ne chamboulent à nouveau les plans…C’est en tout cas un projet qui a mis à l’épreuve la patience de l’investisseur. D’autres problèmes subsistent. Notamment l’assainissement du foncier occupé par le City Center et dont plusieurs parties appartiennent toujours à la Commune et à certaines entreprises privées.Ichrak MOUBSIT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc