×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    "Le Voyageur": Un jeu de société pour connaître le Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:51 Le 29/10/1992 | Partager

    Après le Monopoly et le Trivial Pursuit, le "Voyageur" s'ajoute aux jeux de société. Cette fois-ci, il s'agit d'un jeu de société marocain. Créé par deux jeunes étudiants, c'est un jeu qui fait appel aux connaissances et aux capacités gestionnaires. Son lancement est prévu pour Novembre.

    Créé par deux jeunes étudiants de Dauphine, MM. Youssef Benamour et Abdeslam Sijelmassi, "Le Voyageur" est présenté comme le premier jeu de société marocain.
    "Le jeu est parti d'une constatation très simple. D'abord d'une carence culturelle du Maroc et ensuite de la chute du tourisme. Ainsi, comment faire démarrer le tourisme, tout simplement en proposant un jeu aux agences de voyages, ainsi qu'aux tours opérators", veulent croire les jeunes créateurs.
    "Le Voyageur" est adressé à tous les "amoureux" du Maroc, à tous ceux qui veulent connaître ce pays et à "tous ceux que l'on a envie d'intéresser".
    Avec ses 1.500 questions-réponses, "Le Voyageur" est un jeu "d'intelligence" qui fait appel aux qualités personnelles des joueurs, c'est-à-dire à leurs qualités de gestionnaires, à leur esprit de décision ainsi qu'à leur culture du pays.
    Autrement dit, poursuivent les créateurs, ce jeu combine "non seulement divertissement et culture, mais également art de gérer et capacité de décision du joueur".
    Le but de ce jeu est donc de traverser dix villes du Maroc à trois carreaux (mauve, jaune et rouge) et de récupérer le plus rapidement possible les cartes de ces dix villes. Les trois carreaux représentent les trois thèmes choisis: "Maroc d'aujourd'hui" (économie, politique, actualité, loisirs, sports...), "Histoire" et "Arts, Littérature et Culture".
    Pour pouvoir circuler sur le plateau, chaque joueur dispose de trois moyens de transports, terrestre (gratuit), aérien et maritime (payants).
    Dès le départ, chaque joueur détient une dotation initiale de 2.000DH, "avec laquelle il va devoir miser sur ses connaissances en répondant aux questions ou éventuellement en achetant ou en vendant, selon les propositions, les réponses aux autres joueurs". C'est le système des enchères. La réponse peut être directement achetée auprès de la banque pour 300DH.
    En cas de réponse juste, le joueur récupère sa mise (comprise entre 50 et 300DH). La banque lui verse une prime égale au montant de sa mise et il peut alors poursuivre "son voyage".
    L'intérêt de ce jeu, soulignent les jeunes créateurs, est qu'il combine à la fois connaissance et argent. "Lorsque vous voyagez, vous avez de l'argent, des moyens de transport et vous circulez. A vous de gérer tout cela".
    Actuellement produit à 3.000 exemplaires, "Le Voyageur" sera disponible dans les grandes surfaces telles que Makro, Marjane, Alpha 55 et dans les grandes librairies. Il sera vendu à 490DH pour le grand public et à 500DH hors taxe pour les entreprises, surtout pour les cadeaux de fin d'année.
    Pour ce jeu, "plusieurs types de productions ont été réalisés", indiquent les créateurs.
    Tout d'abord, une production grand public "où nous avons pu obtenir le sponsor de plusieurs entreprises, présentes à travers leurs logos au verso des billets de banque".
    La seconde production concerne les entreprises. Ici, les billets de banque du jeu ne comportent aucun logo au verso. Le prix sera de 500DH avec 15% de réduction et des possibilités de personnalisation (étiquette...). Le troisième type de production a été réalisé pour une institution financière qui a commandé une grande quantité; son logo apparaîtra au verso de tous les billets de banque.
    Par ailleurs, les questions du "Voyageur" ont été élaborées à partir de coupures de presse, de documents et ouvrages retraçant l'histoire et la culture du Maroc. "Un conseil scientifique", composé de spécialistes et de professeurs universitaires, a été créé pour l'élaboration et la correction des questions. "Il s'agit d'un véritable travail de fourmis qui a nécessité un peu plus d'une année et demie de travail et de recherche". Le jeu est protégé par un dépôt légal effectué auprès de l'Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI) à Paris.
    Sur le plan technique, le jeu a été entièrement produit et fabriqué au Maroc. L'impression a été réalisée par l'imprimerie Idéale, la cartonnerie et les boîtiers par la société REP et le plateau par un particulier. Les pions, eux, sont importés de France.
    L'édition du jeu sera effectuée par la société S & B Création (S pour Sijelmassi et B pour Benamour), créée il y a une année et au capital social de 10.000DH.
    Après "Le Voyageur" au Maroc, "nous hésitons entre le Monde Arabe et la CEE", concluent les créateurs.

    M.O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc