×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Prêt-à-porter : Une nouvelle marque pour “femme active”

    Par L'Economiste | Edition N°:52 Le 05/11/1992 | Partager

    Au moment où les créations milanaises et parisiennes pour l'été 93 défilent en Europe, au Maroc de jeunes stylistes profitent de l'actualité pour se lancer dans l'arène, toutes fringues dehors.

    C'est ainsi que le 24 Octobre, Ghita et Khadija Belkhayat ont donné le coup d'envoi à leur toute jeune marque “Zougari”, en organisant leur premier défilé sous le thème “Femme Active”.

    C'est une femme contemporaine, active, mais soucieuse de bon goût que vise la nouvelle ligne.

    Collection contemporaine sans ostentation, classique et sobre. Des tailleurs-pantalons ou jupes, courtes ou longues, shorts en flanelle colorée, beaucoup de carreaux, des robes cintrées “qui dévoilent juste ce qu'il faut”, des redingottes, des capes, des manteaux...

    A l'honneur, également, l'éternel jeans qui épouse le corps et se porte avec une veste ample et des bottes en cuir. Beaucoup de goût dans le choix des tissus, des modèles et des couleurs. Le noir reste cependant la couleur de base “à marier” avec des tons chauds ou froids. Aux pieds, on remarquera les classiques escarpins, les boots, les bottines à petits talons et les chaussures plates.

    Tout cela n'a d'autre prétention que de se... vendre entre 800 et 1.500 DH.

    Chaque modèle, 28 au total, porte un nom tel que “Elégance, Défi, Chanel, Magie Noire” ou encore “Orage” ou “Damier” à l'image de la “Femme Active".

    Au cours du défilé, on regrettera cependant l'absence de présentatrice pour les différents modèles et les passages très rapides où l'on perçoit plus la couleur furtive que la forme même du vêtement. L'un des mannequins, au charmant prénom de Kaïda, a par contre enthousiasmé l'assistance par son “évolution” et la sensation “de vie qu'elle donne au vêtement”.

    Pour un premier coup d'essai, on se laisse emporter par le “plaisir des yeux”.

    Par cette collection, “notre objectif est de gagner la femme Marocaine active, notamment celle qui s'envolait à Paris, en début de chaque saison, s'habiller”, expliquent les deux jeunes stylistes.

    De plus, elles précisent ne pas vouloir rester uniquement sur Casablanca, mais toucher également les femmes des autres villes, notamment de Rabat, Fès, Marrakech.

    Ainsi, la clientèle, ce sera d'abord la famille, les copines et ensuite “nous comptons beaucoup sur le bouche-à-oreille”.

    Dans la foulée, et après ce premier défilé, les deux jeunes stylistes, “associées”, comme elles aiment à le préciser, prévoient la création d'une ligne de vêtements pour femmes enceintes, ainsi que l'organisation d'un défilé pour présenter la nouvelle collection “beldi”, pour le mois de Ramadan, “des caftants simples pour recevoir à la maison ou pour éventuellement rendre visite aux amis”.

    Le 24 Octobre a été le coup d'envoi de la marque ... à suivre.

    M.O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc