×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    S2M accueille le premier Club des Utilisateurs de Multipac

    Par L'Economiste | Edition N°:52 Le 05/11/1992 | Partager

    Les utilisateurs de Multipac, le logiciel informatique qui gère les cartes de paiements bancaires, se réunissent les 12 et 13 Novembre(1) à Casablanca. Plusieurs nouveautés devraient être annoncées à cette occasion. Les responsables de S2M, qui a mis au point Multipac, le logiciel de traitement des cartes de paiements et de retrait, annonceront que la dernière version du logiciel qu'ils exploitent est prête. C'est le Multipac 4.0 qui tourne, comme le précédent d'ailleurs, sous UNIX. Le développement sous UNIX avait, dès le départ, fait l'objet d'un choix stratégique au sein de la cellule de la Direction Générale.

    Ce premier meeting du Club présentera les nouveaux services de maintenance que propose S2M. La formule nouvelle de maintenance fonctionnera sept jours sur sept. La demande centrale des utilisateurs est en effet la réduction des pannes dans les guichets automatiques, puisque la fiabilité et la disponibilité des guichets sont un argument dans la concurrence que se font les réseaux bancaires.

    Capital multiplié par 5

    La troisième nouveauté qui sera annoncée au cours de ce premier Club des Utilisateurs concerna l'augmentation du capital. Celui-ci passera de 500.000 à 2,5 millions de DH. S2M va aussi se doter d'une structure, c'est-à-dire d'un organigramme qui définit de façon claire les attributions et les services de chacun, puisque ce n'était pas le cas auparavant.

    Depuis la création de cette société informatique en 1983, une vingtaine de sites (Interbank, Banque Misr, BCP...) ont été installés dans 14 pays. La Tunisie, la Tchécoslovaquie, l'Angleterre sont par exemple des pays qui ont bénéficié de la technologie de ce logiciel avancé. Au Maroc, il a été installé pour deux centres: celui de la BCP qui possède son propre réseau, et celui d'Interbank qui couvre les réseaux de neuf banques. Au cours des exercices 1990 et 1991, la part du chiffre d'affaires à l'exportation a rapidement crû pour arriver cette année à près de 90%, soit 10 millions de DH.

    Aujourd'hui la société est leader dans le domaine de la monétique sur l'Afrique et le Moyen-Orient, où 70% des centres monétique utilisent le progiciel Multipac. Vendu à des prix variant entre 600.000 et 3 millions de Dirhams, le logiciel possède plusieurs modules, plusieurs options que S2M propose en fonction des besoins des clients. Avec 35 personnes, dont 25 ingénieurs, un âge moyen de 32 ans, et une expérience des ingénieurs qui avoisine les 10 ans, la société pense exporter vers l'Europe et l'Amérique grâce à l'alliance conclue avec le français Tecnicob. Tecnicob, basée à Paris, est une entreprise spécialisée dans le marketing et la distribution. Elle se chargera de définir une stratégie d'approche du marché pour exporter le logiciel dans le monde. Face à S2M, avec son produit phare Multipac, il existe des concurrents, américains pour la plupart, dont la qualité du produit est du niveau de ce qui est créé au Maroc. Dans ce type de logiciel, il existe deux volets distincts: le back office et le front office. Dans les guichets automatiques, le front office c'est tout ce qui concerne les programmes en rapport direct avec la personne qui effectue son retrait par exemple. Dans le front office, les logiciels concurrents sont les Américains, Base 24 et ON/2. Le back office regroupe l'ensemble des travaux effectués “derrière”, c'est-à-dire qui sous-tendent le fonctionnement de la machine. Dans le back office, le concurrent de Multipac est l'américain Cardpac, leader dans son domaine.

    H.H.

    (1) Le lieu de réunion est l'hôtel Sheraton. Les cinquante invités, qui seront présents à ces journées, viendront d'Europe, d'Afrique et de Moyen-Orient.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc