×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Pour relancer l'emploi : Le G7 réfléchit à un plan commun

    Par L'Economiste | Edition N°:121 Le 17/03/1994 | Partager

    Les membres du G7 se sont réunis les 14 et 15 mars à Detroit pour relancer l'emploi. Le chômage touche chez eux près de 30 millions de personnes. Les discussions ont porté sur la situation de l'emploi au cours des deux dernières décennies, la coopération macro-économique internationale et les liens entre la croissance et l'emploi. Les Sept se sont également intéressés aux aspects structurels du chômage et au fonctionnement du marché du travail. Ce sommet, où ont été confrontées, entre autres, les armes de lutte contre le chômage de chaque pays, vise à mettre au point un plan d'action commun qui serait soumis aux chefs d'Etat et de gouvernement du Groupe en juin, lors de leur prochaine réunion à Naples. Les Sept disent vouloir stimuler l'emploi à travers des mesures de relance des économies japonaise et européenne et des réformes destinées à moderniser chacun son marché de l'emploi. Les Etats-Unis ont, à ce titre, rappelé au Japon de doper sa demande intérieure et aux Européens de baisser leurs taux d'intérêt. Selon Le Figaro, la question de l'emploi reste pour le président américain "essentiellement une question de politique interne". Son pro jet présidentiel contient en effet un plan de recyclage des sans-emploi auquel est allouée une enveloppe de 3,4 milliards de Dollars.

    L'idée de consacrer un G7 uniquement à l'emploi avait été lancée par M. Clinton en . juillet 1993 au Sommet de Tokyo. La réunion était programmée pour l'automne dernier mais avait été ajournée à cause de la non-disponibilité l de la Maison-Blanche alors absorbée par la ratification de l'Alena (Accord de libre - l échange nord-américain).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc