×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Nucléaire: L’Iran vise à accroître ses activités d’enrichissement

Par L'Economiste | Edition N°:2391 Le 31/10/2006 | Partager

. Une troisième cascade de 164 centrifugeuses en préparation LE ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a déclaré le 30 octobre que l’Iran voulait accroître rapidement ses activités d’enrichissement malgré les menaces de sanctions prononcées par le Conseil de sécurité de l’Onu. Il fait référence à la mise en route d’une seconde cascade de 164 centrifugeuses destinée à enrichir l’uranium. L’Iran possède actuellement deux cascades. Selon l’Agence internationale de l’energie atomique (AIEA), les scientifiques iraniens travaillent également sur l’installation d’une troisième cascade. L’unité pilote que l’Iran veut mettre en place comprendra environ six cascades, soit environ 1.000 centrifugeuses. L’Iran, qui fait actuellement fonctionner deux cascades, doit porter le nombre de ses machines à environ 3.000 pour passer au stade industriel. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, France, Grande-Bretagne, Chine) et l’Allemagne étudient actuellement un projet de résolution pour imposer des sanctions à l’Iran, après son refus de suspendre ses activités d’enrichissement, comme le prévoit la résolution 1696 du Conseil de sécurité. Ces sanctions cibleraient les programmes nucléaires et balistiques iraniens, visent à obtenir de l’Iran qu’il suspende son enrichissement d’uranium.Par ailleurs, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prévenu hier que toute sanction internationale déboucherait sur une «réponse adéquate et ferme» de Téhéran. Il a également lancé une violente attaque contre la Grande-Bretagne, l’accusant d’avoir préparé le projet de résolution actuellement examiné par les grandes puissances.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc