×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Coup de pouce au programme Agenda 21

Par L'Economiste | Edition N°:1441 Le 21/01/2003 | Partager

. S'étalant sur 4 ans, ce programme est financé par le département de l'Aménagement du Territoire et le PNUDLa ville de Marrakech mobilise bien ses élus, ses associations et même des organisations internationales. Reste que la coordination est quasi absente, ou du moins insuffisante. C'est le constat tiré par Fadili, représentant du PNUD, lors d'un atelier organisé la semaine dernière à Marrakech. Le séminaire a été consacré au programme Agenda 21 initié par le PNUD et le ministère en charge de l'Aménagement du Territoire. Objectif: dresser le bilan de la ville. Et ce sont ces diagnostics qui vont déboucher sur un pacte urbain de la ville pour une meilleure coordination et surtout rassembler le plus grand nombre d'acteurs autour des problèmes prioritaires. Et pour une première consultation, le PNUD et le ministère ont bien su mobiliser l'ensemble des acteurs: les élus et les présidents respectivement de la commune, la communauté urbaine et la région… Chacun y est allé avec les réalisations de ses services en matière de propreté, de protection de l'environnement, ses projets de développement… Le programme qui porte le nom d'Agenda 21 concerne aujourd'hui trois villes du Maroc (Meknès, Agadir et Marrakech). «Il a pour but le renforcement du rôle des collectivités locales à travers le développement des capacités de diagnostic et de planification participative des acteurs locaux, ainsi que la mise en oeuvre des projets opérationnels pilotes pour les populations défavorisées«, explique le secrétaire d'Etat chargé de l'Environnement. Le programme, qui va durer quatre ans, est financé par le ministère en charge de l'Aménagement du Territoire et le PNUD. L'approche a été étendue à l'ensemble de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. Le diagnostic de la ville n'apporte rien de nouveau. Les indicateurs socioéconomiques sont peu performants: un taux de chômage élevé (19%), celui de l'analphabétisme est de 49%. Hormis le tourisme, le tissu industriel est faible. A ces indicateurs, s'ajoutent une carence des infrastructures et des services urbains et une progression de l'habitat insalubre avec un développement galopant des douars périphériques. Du côté des acteurs, la dispersion des centres de pouvoir et l'absence de coordination freinent quelque part le développement. La structure de la ville présente 9 centres de pouvoir: cinq municipalités coiffées par une communauté et trois préfectures dont chacune dispose d'un conseil préfectoral. Et vient de naître également un conseil régional. A priori, la communauté urbaine doit remédier à cet éclatement. Mais dans les faits, il n'en est rien et chacun tire la couverture vers lui. Cela se traduit sur le terrain par des démarches sectorielles non concertées et des pertes considérables d'argent et d'énergie.


Développement urbain

L'approche Agenda 21 est issue d'un document adopté lors de la conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement à Rio en 1992. Celle-ci reconnaît que de nombreux dysfonctionnements liés aux établissements humains trouvent leur origine et leur solution au niveau local. Le document considère qu'il ne peut y avoir de politique de développement urbain viable sans protection de l'environnement. Mais attention! tient à préciser le coordinateur national d'Agenda 21, les programmes marocains ne sont pas uniquement écologiques mais de développement durable.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc