×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech attend les travaux d'autoroute

Par L'Economiste | Edition N°:1674 Le 31/12/2003 | Partager

. Mais aussi le décollage de la ZI de Sidi Bouatmane et la zone touristique de l'AguedalL'année 2004 s'annonce sous de bons auspices pour la ville ocre. Pour le secteur-phare qu'est le tourisme, les indicateurs pour la prochaine saison sont positifs au vu des réservations. Marrakech va voir en 2004 également l'organisation d'une grande opération sur le plan touristique, celle de l'IWA (congrès mondial sur l'eau) avec 4.000 à 5.000 congressistes en septembre prochain. Côté investissement, on attend le démarrage des constructions à la nouvelle zone hôtelière de l'Aguedal après son aménagement en 2003. Autre projet qui devra connaître sa phase de décollage, la nouvelle zone industrielle de Sidi Bouatmane, sise à 30 kilomètres de la ville. Mais le grand chantier demeure sans aucun doute celui de l'autoroute reliant Marrakech à Settat, dont les travaux devront démarrer en 2004.Dans l'ensemble, la majorité de ces projets ont été conclus durant l'année 2003, qui n'aura pas été aussi mauvaise. Au niveau touristique, en dépit des crises, 2003 a été une année moyenne, mais assez importante du côté investissements. Plusieurs hôtels ont vu le jour ainsi que des projets de rénovation ou d'extension. A cela s'ajoute l'ouverture de la desserte aérienne de Marrakech à de grands TO comme TUI ou Globalia.Sur le volet politique, 2003 a certainement été marquée par de grands scandales avec la poursuite en justice de plusieurs élus, mais aussi par le changement de l'échiquier politique de la région suite aux communales de septembre. Le Parti de l'Istiqlal remportera un grand succès à ces élections. Mais, il ne sera pas le parti qui dirigera le Conseil de la ville en raison de problèmes internes de la formation. Le Conseil de la ville sera finalement présidé par Omar Jazouli, président sortant de l'ex-CUM. Ce même Jazouli est poursuivi aujourd'hui pour utilisation des biens de la CUM à des fins électorales. L'affaire est toujours en cours.Rappelons par ailleurs que c'est à Marrakech qu'ont été conclus en 2003 les grands accords comme ceux maroco-espagnols. La première visite d'une délégation espagnole de haut niveau après 18 mois de relations tendues s'est déroulé dans ville ocre où a été conclue la déclaration commune pour intensifier la coopération entre les deux pays. C'est aussi à Marrakech qu'a vu le jour la déclaration du groupement des 77+ la Chine pour une plus grande coopération entre les pays du Sud. Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc