×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Maîtrise de la consommation d'électricité : Le programme Attaka 2 démarre

    Par L'Economiste | Edition N°:253 Le 07/11/1996 | Partager


    La gestion de l'énergie entre de plus en plus dans la préoccupation des entreprises. Le programme Attaka 2 doit permettre de les aider à mettre en place les techniques de gestion rationnelle de l'électricité. Cette formation débute le 13 novembre.

    Après Attaka 1, le groupement de bureaux d'études allemands GOPA-IBC, en collaboration avec l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) et le cabinet d'ingénierie marocain Citech, démarre à partir du 13 novembre le programme Attaka 2.
    Celui-ci part du constat que les chefs d'entreprises sont de plus en plus sensibles à leur facture d'électricité. «Le poids de la facture énergétique, thermique et électrique fait partie des préoccupations permanentes des responsables», explique Mme Ayouch, responsable à l'OFPPT.
    «Le prix de l'énergie au Maroc est élevé, et si nous ne pouvons le baisser, il est primordial d'en rationaliser la consommation», indique M. El Bassiouni Salah Eddine, président de la Société Aritex, qui, lors de la première tranche du programme, avoue avoir réalisé 15% d'économie sur sa consommation d'électricité.
    L'objectif du programme Attaka est d'informer et sensibiliser les responsables de production sur les techniques de gestion rationnelle de l'énergie, en les aidant à mieux utiliser l'électricité.
    «Un examen des factures d'électricité permet déjà de déceler quelques anomalies: une puissance souscrite supérieure à celle exigée. Un cosinus phi en dessous de la normale...», souligne Naïm Lahlou, directeur général de Citech. Puis une visite est opérée sur site pour effectuer un audit approfondi, en mettant en place un analyseur de réseau pour mesurer et enregistrer en temps réel les principaux paramètres électriques de l'unité de production.

    Formation action


    Le projet vise 4 secteurs d'activité: Textile et confection, Cuir, IMME et BTP. Ce sont les secteurs textile et cuir qui seront les premiers bénéficiaires. Le programme doit se dérouler en trois phases. Un séminaire inter-entreprises d'une journée sur la maîtrise de la consommation de l'électricité aura pour objectif d'informer et de sensibiliser les responsables de production sur les techniques de gestion rationnelle de l'électricité. Le programme comprend aussi l'analyse des puissances électriques dans une installation industrielle, les mesures et comptages de l'électricité et la tarification. Cette journée permettra d'analyser la structure de la facture d'électricité de l'ONE et des Régies, ainsi que les aspects contractuels. «Le but est d'apprendre à gérer rationnellement l'électricité en améliorant les facteurs de puissance, en adaptant la puissance souscrite, et en dimensionnant les installations de compensation», selon M. Lahlou.
    La seconde phase de ce programme, d'une durée de 2 jours, porte sur une formation action au sein de l'entreprise pour mettre en place les techniques d'amélioration de l'utilisation de l'électricité. La dernière phase est axée, elle, sur les études de cas sectoriels. Il s'agit de faire bénéficier les participants de l'expérience des entreprises du même secteur. Des études de cas sont exposées et analysées. Les résulatats du rapport de synthèse constituent le plan d'action.
    Une dizaine d'entreprises du secteur textile et cuir seront concernées.
    La GTZ, coopération maroco-allemande, prend en charge une partie du coût de ce programme qui s'élève à 12.000 DH par entreprise.
    Les entreprises assujetties à la taxe de la formation professionnelle peuvent bénéficier du remboursement partiel des frais de participation dans le cadre du système des contrats spéciaux.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc