×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Maghrebail : Le bénéfice progresse de 12% en 1993

    Par L'Economiste | Edition N°:146 Le 22/09/1994 | Partager

    Le crédit-bail a légèrement subi les répercussions négatives de la mauvaise conjoncture économique en 1993. Les réalisations de l'ensemble du secteur ont connu un recul assez sensible durant cette année. Pour autant, Maghrebail maintient son activité en hausse.

    Maghrebail a bouclé son exercice 93 sur un bénéfice net de près de 14 millions de Dirhams, en croissance de 12,1% comparativement à l'année écoulée.

    Sur la même période, le total bilan s'est amélioré de 10%, à 720,8 millions de Dirhams.

    Selon le rapport de la société, le résultat est obtenu sur la base d'un chiffre d'affaires hors taxes de l'ordre de 395 millions de Dirhams. L'ensemble des frais généraux a progressé de 8,3%, mais n'a représenté que 3,8% du chiffre d'affaires contre 4% une année plus tôt.

    Les autres postes de charges ont suivi la même tendance. Par rapport à 1992, les frais financiers ont augmenté de 11,2%. Le rapport indique cependant qu'ils sont restés stables compte tenu de l'évolution de l'activité.

    En revanche, les amortissements atteignent 70,5% du chiffre d'affaires contre 69,7% en 1992. En ce qui concerne les provisions nettes additionnelles, elles se sont fixées à 8,8 millions de Dirhams, après dotation des contrats contentieux et réintégration opérées au titre de l'exercice. Les créances douteuses ont pu ainsi être couvertes à hauteur de 86,6%.

    Le résultat positif enregistré par Maghrebail ne traduit pas pour autant une activité soutenue pour l'ensemble du secteur. Durant l'exercice 93, le leasing a été en partie affecté par une conjoncture morose.

    Baisse de 7% du financement en leasing

    Le rapport souligne que "l'investissement, mesuré par la FBCF, a stagné en valeur nominale pour la première fois depuis plusieurs années". En termes réels, cela s'est traduit par une baisse significative par rapport à 1992.

    Dans le même ordre, le montant des investissements industriels agréés s'est déprécié de 19%.

    Globalement, le financement en crédit-bail mobilier a reculé de 7,1 % en 1993, à près de 1,5 milliard de Dirhams. Cet exercice est en net retrait par rapport aux trois dernières années où l'activité avait généralement bien progressé.

    Le transport et les BTP (Bâtiment et Travaux Publics) ont été les principaux demandeurs de financement au cours d'une année marquée par la réduction des investissements en matériel industriel, note le rapport.

    Pour Maghrebail, les opérations réalisées ont reculé aussi bien en nombre qu'en valeur, comparativement au précédent exercice. En 1993, 408 opérations d ' un montant total de 301,6 millions de Dirhams ont été menées alors qu'une année plus tôt la société avait débloqué 332,1 millions pour 565 opérations.

    Les opérations approuvées ont pour leur part progressé de 7% en valeur, passant de 353,7 millions de Dirhams en 1992 à 379,3 millions en 1993.

    Elles ont cependant baissé de près de 20% en nombre, s'établissant à 420 en 1993, contre 520 précédemment. Du point de vue des contrats signés, leur montant est passé de 302 millions de Dirhams en 1992 à un peu moins de 306 millions en 1993, soit une faible croissance de 1%.

    Dans les trois cas, la réduction du nombre des opérations s'est traduite par une augmentation du montant moyen des financements. Il se situe à 903.000,737.000 et 739.000 Dirhams, respectivement pour les opérations approuvées, les contrats signés et les opérations réalisées.

    34 MDH pour le leasing immobilier

    L'encours financier s'élève à 557,2 millions de Dirhams, en progression de 5,7% par rapport à 1992. Mais en tenant compte du crédit-bail immobilier et des immobilisations en cours, il est monté à 668,9 millions de Dirhams, soit une hausse de 14,4%.

    Par secteur d'activité, les financements de 1993 sont allés pour 17,1 % aux IMME ou 95,3 millions de Dirhams. Le secteur textile-cuir - tanneries a mobilisé 66,7 millions de Dirhams, l'agro-alimentaire 66,4 millions, le commerce 58,9 millions et les entreprises prestataires de services 49,8 millions.

    Le reste est allé aux différents autres secteurs, en particulier le papier-carton et le plastique - caoutchouc qui représentent respectivement 7,88 et 6,09% de l'encours financier hors crédit-bail immobilier et immobilisations en cours.

    Il est à noter que Maghrebail est pour l'instant la seule société de leasing à avoir lancé le crédit-bail immobilier.

    Pour sa première opération, entamée au cours de l'exercice écoulé, le montant des réalisations au titre de l'année 93 a été de 34 millions de Dirhams.

    Pour l'instant, le véritable démarrage de ce créneau reste bloqué par des problèmes d'ordre juridique et fiscal.

    A.D.N.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc