×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Filiale de la BCP à Paris : La Banque Chaabi du Maroc met en place un Fonds Commun de Placement

    Par L'Economiste | Edition N°:146 Le 22/09/1994 | Partager

    La Banque Chaabi du Maroc (BCDM) diversifie son offre. Elle vient de créer un fonds commun de placement, principalement destiné aux RME, pour des investissements au Maroc. Le budget de communication a été confié à Public's.

    La BCDM (Banque Chaabi du Maroc), filiale de la BCP installée à Paris, vient de lancer un nouveau produit d'épargne destiné en particulier aux RME. Cet instrument financier est un fonds commun de placement de droit français baptisé "Maroc Croissance". L'objectif est d'investir respectivement dans des valeurs mobilières marocaines et françaises, au moins 60 et 40% de l'épargne collectée. Outre les RME, le fonds s'adresse à tous les résidents en France: institutionnels, commerçants, particuliers et professions libérales.

    Nouveau créneau

    En tant que fondateurs, la BCDM a souscrit pour 2.499 parts et la BCP pour une. La valeur initiale de la part est fixée à 1.000 FF. La commercialisation est, dans une première étape, assurée par les guichets de la BCDM installés dans la région parisienne. Elle sera ensuite étendue aux guichets ouverts en France et dans les autres pays européens. Selon les initiateurs, "Maroc Croissance" offre plusieurs avantages, notamment une bonne rentabilité, une liquidité garantie à tout moment, une souplesse d'utilisation, la garantie de retransférabilité des capitaux investis et l'information permanente sur l'évolution du portefeuille au moyen de relevés trimestriels et d'avis d'opération à chaque souscription ou rachat.

    Avec ce nouveau produit de placement, la BCP, par le biais de sa filiale française, explore un nouveau créneau pour drainer l'épargne des RME vers le Maroc. En effet, les données du marché ainsi que les besoins de cette catégorie de clientèle ont évolué.

    Premier élément: la BCP, leader dans le transfert des ressources des RME, connaît depuis quelques années, dans un contexte de ralentissement des flux, la concurrence des autres banques marocaines dont certaines ont déjà installé des filiales en Europe.

    Second élément: la nouvelle génération s'oriente de plus en plus vers le commerce et les affaires en général.

    Prenant en compte cette mutation, la BCDM élargit sa cible et multiplie ses offres, avec notamment l'ouverture de guichets à vocation internationale à Paris et à Bruxelles.

    "Maroc Croissance" rentre certainement dans cette dynamique de diversification. Son lancement se situe à un moment où la place financière de Casablanca, considérée comme un marché émergent, intéresse plusieurs investisseurs étrangers. A cet égard, durant ces derniers mois, plusieurs fonds destinés à être placés au Maroc ont été constitués en Europe à l'initiative de grandes institutions financières internationales. La nouvelle formule de la BCDM bénéficie donc d'un préjugé favorable. De plus, les RME ont déjà montré leur intérêt pour les placements en titres en participant à quelques opérations de privatisation ou en achetant des actions d'entreprises ayant ouvert leur capital au public, en particulier Wafabank et ONA. Il s'agit maintenant de renforcer cette motivation et, mieux, d'attirer un public plus large en intéressant les autres épargnants résidant en Europe aux valeurs marocaines.

    Un million de Dirhams pour la communication

    Le lancement de la campagne de communication a été effectué le 20 de ce mois à Paris. Il a été marqué par une conférence de presse tenue par M. Abdellatif Laraki, Pdg de la BCP. La préparation de cette campagne étalée sur plus de trois mois a été confiée à Public's pour un budget de l'ordre d'un million de Dirhams.

    Tous les instruments de communication, média et hors média, sont mis en oeuvre pour toucher le public-cible. La partie média concerne, outre l'affichage et la presse écrite, un message radio d'une durée de 40 secondes à Radio Orient, une station émettant pour les Maghrébins résidant en France.

    En ce qui concerne le hors média. il a été adressé un mailing à chaque client de la BCDM et des dépliants expliquant les caractéristiques techniques du nouveau produit. L'action comprend aussi une campagne de relations publiques démarrée en présence de la presse française et de quelques journaux marocains spécialisés.

    Il est à rappeler que la BCDM est une banque de droit marocain créée en 1973. Son capital actuel est de 100 millions de FF. Cette institution compte actuellement 6 agences en France.

    En Belgique, elle est présente à travers sa succursale de Bruxelles qui couvre un réseau de 4 agences dont une à vocation internationale.

    A.D.N.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc