×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L'UE veut une énergie plus sûre

Par L'Economiste | Edition N°:1655 Le 04/12/2003 | Partager

. Une politique énergétique euroméditerranéenne qui assurera une sécurité d'approvisionnementLe forum euroméditerranéen de l'énergie, réuni au niveau ministériel à Rome les 1er et 2 décembre, a donné une impulsion spectaculaire à la coopération énergétique entre les pays partenaires. Selon le site de l'UE, les ministres des pays de la Méditerranée, aux côtés de la Présidence de l'UE et de la Commission européenne, ont accordé le principe d'une véritable politique énergétique euroméditerranéenne, qui vise à promouvoir la sécurité des approvisionnements, la compétitivité et la transparence des marchés et la protection de l'environnement. Plusieurs actions concrètes ont été reprises telles que la réalisation des partenariats régionaux, le développement de projets d'infrastructures d'intérêt commun, visant à la consolidation des interconnexions existantes, et de nouveaux projets d'interconnexion des réseaux. A l'occasion de cette rencontre, ont été signés plusieurs accords et déclarations d'intention qui tracent la route pour une intégration régionale accrue et une coopération approfondie sur les deux rives de la Méditerranée, dont une déclaration conjointe Israël-Autorité palestinienne, un protocole d'accord sur le marché maghrébin de l'électricité, et une déclaration d'intention sur le marché mashrékin du gaz. «La coopération doit se fonder sur des réalités concrètes qui créent une solidarité renforcée par la mise en commun des ressources vitales», a déclaré Loyola de Palacio, vice-présidente en charge de l'énergie et des transports. «Je me réjouis particulièrement des progrès réalisés et des perspectives ouvertes par la rencontre de Rome: les intégrations régionales sont le prélude à une intégration accrue des réseaux et des marchés, gage de stabilité pour toute la région», a-t-elle ajouté. Au cours de cette rencontre aussi, les avancées très importantes réalisées dans le domaine de la coopération énergétique ont été confirmées.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc