×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L'assistance militaire américaine sera doublée pour le Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1655 Le 04/12/2003 | Partager

. Le secrétaire d'Etat américain achève sa visite au Maroc et s'est rendu hier en AlgérieComme attendu, la visite du secrétaire d'Etat américain Colin Powell au Maroc achevée hier à Marrakech, a été consacrée à la lutte contre le terrorisme, l'évolution de la situation en Irak et du processus de paix au Proche-Orient. Sous la pression notamment des organisations de défense des droits de l'homme, les Américains resserrent les liens dans une région sensible, activement courtisée par ses voisins européens. «Nous avons le même objectif avec le Maroc pour l'Irak, celui de rendre la souveraineté aux Irakiens le plus vite possible», dit-il. Durant son court séjour, le secrétaire d'Etat a été reçu par le Souverain et il a rencontré le Premier ministre. «Ce qui m'a marqué le plus, dira-t-il, ce sont les débats que j'ai tenus avec de jeunes Marocains». Dans un point de presse placé sous très haute surveillance sécuritaire, Powell a estimé que désormais les USA et le Maroc sont unis dans la tragédie. « Nous appuyons toutes les décisions marocaines dans la lutte contre le terrorisme». En matière d'appui, le secrétaire d'Etat américain confirmera l'augmentation des aides qui seront multipliées par quatre. L'assistance militaire américaine sera quant à elle doublée. La visite de Powell intervient en pleines négociations sur l'accord de libre-échange entre le Maroc et les USA. Sur ce volet, le secrétaire américain s'est voulu rassurant. “Les USA, dit-il, prendront en compte les sensibilités et les préoccupations du Maroc comme le monde rural… Les conclusions de ces accords seront bénéfiques pour les entreprises marocaines. Concernant le Sahara marocain, le secrétaire d'Etat qui est arrivé à Alger hier soir, estime que «le moment est venu pour le Maroc et l'Algérie d'entrer dans des discussions sérieuses pour avancer dans la voie d'une solution». Il précise en outre que «Baker ne cherche pas à imposer une solution à une partie ou à une autre»Enfin à ceux qui soutiennent que sa tournée dans le Maghreb est une manière de concurrencer la France dans ses relations historiques avec les pays maghrébins, le chef de la diplomatie américaine répond: «Les Etats-Unis ne sont en compétition ni avec la France, ni avec l'Europe. Le Maroc est un partenaire important pour l'Amérique, de même que pour les autres pays. Il est normal que les USA entreprennent des actions en faveur de la région». Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc