×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Livres: Comment fonctionnent la Nation et l'Etat marocains?

Par L'Economiste | Edition N°:659 Le 14/12/1999 | Partager



· Le dernier livre d'Abdallah Saâf: «Maroc, l'espérance d'Etat moderne»- Editions Afrique Orient
· Un ouvrage qui éclaire les recompositions en cours au niveau du pouvoir


Comment fonctionnent la Nation et l'Etat du Maroc? La question n'est pas une simple figure de style au moment où après une longue préparation sous le règne du regretté Hassan II, la recompo-
sition du pouvoir s'est accélérée avec l'accession de SM Mohammed VI au Trône alaouite. Pour ceux (et un peu celles) qui participent à cette recomposition -qu'ils en soient les perdants ou les bénéficiaires- la question est essentielle. Le Maroc n'appartient certes plus, et depuis longtemps, au cercle des pays qui se recomposent de manière sanglante. Mais la recomposition veut évidemment dire, comme partout, des carrières, des ambitions, des réussites et des échecs personnels. C'est déjà beaucoup!
Il y a peu d'investigations marocaines sur le fonctionnement de la nation et de l'Etat. Citons néanmoins El Malki (lui aussi devenu ministre), Pascon, Laroui, Basri (qui n'est plus ministre)... C'était pendant longtemps des sujets tabous. En revanche, il y en a quelques-unes sous la plume de sociologue ou de politologues étrangers. Elles sont célébrissimes au Maroc (Waterbury, Leveau...) parce qu'elles s'échangeaient sous le manteau.
Néanmoins, ce mode de diffusion rendait difficile, et accessoirement peu crédible, toute critique sérieuse sur ces travaux universitaires. Certes, tous les lecteurs marocains savaient que ces analyses «étaient en même temps bien vues et pas très justes». La rareté des travaux marocains a sans doute été un grand handicap pour la compréhension du Maroc par son environnement international.
Le Pr Abdallah Saâf, actuellement ministre chargé de l'Enseignement Secondaire et Technique, vient de publier un texte de réflexion sur le fonctionnement de la nation et de l'Etat. Souvent critique à l'endroit des conceptions les plus connues, M. Saâf estime que ce fonctionnement n'est pas aussi patrimonial qu'on le dit. Ses réflexions datent d'avant l'avènement de SM Mohammed VI.
La plupart semblent même dater d'avant la formation du gouvernement d'alternance dont l'auteur fait partie. Mais ces événements n'ont pas modifié fondamentalement les visions de l'auteur.
Le fonctionnement du Maroc, souligne-t-il, est en évolution lente, mais constante. Il approche divers domaines, dont cette curiosité marocaine qui est de produire à gros jets des lois avec souvent des débats publics passionnés. Leur efficacité n'est pas totale, mais cela ne signifie pas, souligne le Pr Saâf que «c'est du travail à vide». Cet «activisme» est bel est bien une volonté collective (y compris Royale) «d'édification politico-juridique»: il est donc faux de dire que le Maroc est le patrimoine de la dynastie comme l'ont soutenu les travaux de Leveau et de Waterbury. Naturellement, souligne l'auteur, l'activité juridique «rationalise l'autorité». Elle fait sortir l'exercice de l'autorité des relations de clientèle ou de clans familiaux.
«Maroc, espérance d'Etat moderne» fourmille de remarques et de réflexions de cette nature: de vrais petits trésors pour construire une vision claire du fonctionnement de la Nation et de l'Etat. Dommage que la plume du Pr Saâf soit si lourde. Cela décourage une lecture pourtant extrêmement riche. Surtout en ce moment où la recomposition va si vite.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc