×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Lire vite

Par L'Economiste | Edition N°:207 Le 07/12/1995 | Partager

· Le point sur la recherche
Le Centre National de Coordination et de Planification de la Recherche Scientifique et Technique vient d'éditer un "Répertoire des unités de recherche". Il comprend des informations sur plus de 900 groupes de recherche sur différentes thèses concernant plusieurs secteurs d'activité: agriculture, eau, santé, énergie, pêche, environnement et travaux publics. Plus de 500 pages, une recherche facilitée par des index de mots-clés, de responsables et d'intitulés d'unités. Il est vendu au CNR au prix de 100DH + 10% de frais de port.
Par ailleurs, le Centre vient de publier le premier numéro de "Moroccan Science Abstracts", recueil biannuel pluridisciplinaire de résumés et de travaux scientifiques (thèses, articles). Dans ce premier numéro, on trouve une cinquantaine de résumés de thèses, plus de 200 articles de journaux spécialisés, 350 auteurs, 130 titres de revues nationales et internationales, un éventail de disciplines touchant les mathématiques, la physique, la chimie, les sciences agronomiques et vétérinaires, les sciences de l'ingénieur, la médecine et les sciences économiques.

· Education et formation au Maroc
L'Ambassade du Canada à Rabat organise, en collaboration avec la Chambre de Commerce Canadienne au Maroc, un séminaire et une mission commerciale dans les domaines de l'éducation et de la formation les 13, 14 et 15 décembre à l'hôtel Sheraton de Casablanca. La première journée sera consacrée à des exposés de spécialistes marocains et canadiens et les deux autres journées à des entretiens individuels entre participants marocains et canadiens. Pour tout renseignement, contacter le service commercial de l'Ambassade du Canada; Tél: (07) 67.28.80.

· Assemblée générale de l'AIEFFA
L'Association internationale des établissements francophones de formation à l'assurance (AIEFFA) a tenu à Paris, le 20 novembre dernier, son assemblée générale constitutive au siège de l'Ecole Nationale d'Assurances. Elle a élu son conseil de direction et arrêté son programme d'activité pour l'année 1996. Programme centré essentiellement sur le développement des échanges d'informations et de documentation entre les établissements francophones de formation à l'assurance, l'étude des conditions à retenir pour une homologation par l'association des niveaux de diplômes délivrés par chaque centre, une réflexion commune sur le contenu des programmes de formation, l'échange de professeurs et l'organisation de séminaires internationaux.
Il a également été envisagé de créer un prix international qui couronnerait un mémoire d'études sur l'assurance réalisé par un élève ou un ancien élève d'un des centres de formation regroupés au sein de l'AIEFFA.

· M. Benomar à Vancouver
M. Lamine Benomar, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Population, a conduit, du 22 au 24 novembre, une délégation aux travaux de la rencontre ministérielle de Vancouver, au Canada. Cette rencontre informelle avait pour objet la préparation de la conférence ministérielle de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), qui doit se tenir à Singapour au mois de décembre 1996.
L'accent a été mis sur la nécessité d'assurer aux pays les moins avancés un meilleur accès aux marchés, pour les secteurs où ils sont concurrentiels. D'autres questions: croissance rapide du volume des investissements, liens entre la politique commerciale et la politique de concurrence, multiplication du nombre d'accords commerciaux régionaux.
M. Lamine Benomar s'est dit favorable à un ordre du jour qui comporterait des points tels que la libéralisation des services, notamment financiers, l'ouverture du secteur des télécommunications à la concurrence et le rôle des regroupements régionaux dans la dynamisation de l'OMC.

· Roussel Diamant décerne ses Prix
Le Prix Roussel Diamant Maroc 1994 a été décerné au Pr Mohamed Benbachir Idrissi du CHU Averroès pour son travail intitulé "Rôle du laboratoire de microbiologie dans la surveillance épidémiologique des infections". Le Prix 1993 a été décerné au Pr Zoubida Bouayed épouse El Mejjad, également du CHU Averroès pour son travail intitulé "Essai d'un régime court de 4 mois dans le traitement de la tuberculose pleurale". Au départ, le Prix concernait l'ensemble des spécialités médicales et chirurgicales, mais vu de l'importance des maladies infectieuses du pays, et du fait que la lutte contre ces maladies constitue l'une des priorités, Roussel Diamant Maroc a jugé opportun de concentrer son intérêt sur le domaine de l'infectiologie depuis 1991. Un jury, composé de deux enseignants du centre hospitalier de Rabat et de deux enseignants du centre hospitalier de Casablanca ainsi que du directeur médical de Roussel Diamant Maroc, étudie les travaux qui lui sont soumis. Ces travaux doivent représenter un effort de recherche individuel ou collectif, traitant d'un sujet d'infectiologie original, inédit et réalisé au Maroc.
Depuis 1983, date de la création du Prix, 15 lauréats ont été primés (8 de Rabat et 7 de Casablanca).

· Rencontre étudiants-entreprises
Forum Organisation, une association regroupant un groupe d'élèves-ingénieurs de l'INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Lyon, organise les 6 et 7 mars 1996, sur le campus de leur école, la sixième édition du "Carrefour Maghrébin", une manifestation dont l'objet est de rapprocher les entreprises marocaines des étudiants marocains en France. Cette rencontre annuelle, qui se veut "une invitation au retour au pays", est un lieu de communication et de recrutement de jeunes diplômés marocains en France. Des entretiens personnalisés sont prévus. Les entreprises présenteront par ailleurs leur métier et leur culture d'entreprise à travers des tables rondes. Plusieurs grandes sociétés, notamment l'OCP, la BMCE, l'ONA, la BMCI, la CNCA, la Banque Populaire et la RAM, ont participé aux précédentes éditions. Quelque 350 étudiants de différents profils (Polytechnique Centrale, INSA, Supelec, HEC,... ESC) seront au rendez-vous.

· Séminaires sur le marché des changes
M. Pascal Heraud, directeur général de la Banque Internationale de Tanger, a animé une série de séminaires sur le marché des changes. Le dernier, qui était organisé par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Tanger (CCIT), en association avec la Chambre Française du Commerce et d'Industrie du Maroc (CFCIM), s'est déroulé le 23 novembre au siège de la CCIT.
Selon M. Heraud, les caractéristiques du marché des changes reposent sur la qualité de l'information, un système de circulation des fonds, un système clé de cotation, une double organisation (gré à gré et organisé) et une déontologie très stricte.
Le marché des changes est avant tout un vaste réseau de télécommunications permettant aux grandes places financières de se relier entre elles. Les transactions s'effectuent par téléphone et plus récemment par un système de transmission électronique développé par l'agence de presse Reuter.
Les transferts ne sont en réalité que des jeux d'écriture puisqu'il y a un décalage entre le moment où l'opération est traitée et le moment où les fonds sont transférés. Ce décalage, qui est prévu par un accord international, est de deux jours ouvrés (j+2). Il est toutefois possible de procéder à des opérations dites dans la valeur, c'est-à-dire donnant lieu à des mouvements de fonds à l'intérieur de ces deux jours. Un calendrier Forex est par ailleurs publié par l'Association cambiste internationale en tenant compte des jours de fermeture des principales places financières. Les cotations de tous les instruments négociés sur le marché des changes s'effectuent nécessairement sous la forme de deux prix, acheteur/vendeur ou prêteur/emprunteur.

· A propos des S.A.
- L'Association HEC Maroc organise le 14 décembre à l'hôtel Royal Mansour, un petit déjeuner-débat animé par M. Abderrahmane Saaïdi, ministre de la Privatisation chargé des entreprises d'Etat, sur le thème "Réforme des sociétés anonymes: Quels enjeux pour l'entreprise marocaine?".
- Le département de droit privé de l'Université Hassan II de Casablanca se penche sur la réforme de la société anonyme, les 15 et 16 décembre 1995, dans les locaux de la Faculté de Droit. Ce colloque, outre l'analyse du projet de texte, se propose d'évaluer les changements sociaux qu'il peut engendrer et de comparer avec les textes de pays proches.



· Liaison fixe
L'Association des Participants Marocains aux programmes de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (APMP/JICA) organise, le 9 décembre, à l'hôtel Safir de Rabat, un déjeuner-débat sur la Liaison fixe à travers le Détroit de Gibraltar. Cette conférence sera animée par MM. Nagib Benchekroun, directeur de la SNED, et Abdelhak Bensaïd, chargé de mission. L'occasion pour faire le point sur les études accomplies par les scientifiques et les ingénieurs marocains et espagnols pour la réalisation du grand chef-d'oeuvre.

· Informatique de gestion
Les sociétés Intégration de Systèmes et ID'Com organisent, le 14 décembre, à l'hôtel Royal Mansour à Casablanca, un déjeuner-débat sur le thème "L'Informatique de gestion: un monde en pleine mutation". Les débats seront animés par MM. Steve Hodget, consultant international, et Dubeau de Saâri France avec l'intervention de plusieurs opérateurs nationaux.


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc