×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Les Tchèques se séparent des Slovaques

Par L'Economiste | Edition N°:61 Le 07/01/1993 | Partager

Les Tchèques se sont dissociés des Slovaques au 1er Janvier 1993 pour constituer deux républiques autonomes.
Toutefois, les dirigeants ont contracté 22 accords susceptibles de conserver certains liens économiques et monétaires.
L'essentiel de ces accords porte sur le maintien d'une monnaie commune pour une durée de 6 mois, sur l'élaboration de nouvelles mesures anti-inflationnistes et sur l'établissement d'une union douanière en vue de faciliter le commerce extérieur. Il s'agit aussi d'homogénéiser les systèmes de santé, de fiscalité, de protection de l'environnement.
Chacune des deux républiques devrait promouvoir son propre développement économique et c'est la Slovaquie qui risque de subir de plein fouet les effets de cette séparation, dans le sens où une simple rupture du commerce affecterait pleinement les Slovaques qui consomment les 2/5 de la production tchèque.

Ceci ne manque pas d'inciter la majorité des Slovaques résidant en Tchèque à y rester.
Par ailleurs, l'économie slovaque dispose de ressources naturelles limitées et se trouve davantage entravée dans son développement par son industrie lourde. Celle-ci appartient au secteur public et absorbe la quasi-totalité de ses recettes.
S'ajoute à cela le chômage qui ne cesse de grimper pour parvenir à un taux de croissance de 11,2%, contre 2,7 seulement dans la République tchèque. Celle-ci, pour sa part, réalisait l'essentiel de la production industrielle (70%) du PNB (74%) et des exportations (2/3) tchécoslovaques.

Par ailleurs, les investisseurs étrangers se sont orientés pour 95% de leur nombre, vers la Tchèque laissant de côté la Slovaquie. Le succès de la République tchèque provient essentiellement d'une reforme économique radicale, menée par le nouveau ministre des Finances, Vaclav Klaus; qui a rencontré la réticence des Slovaques. Ce déséquilibre entre les deux républiques n'est pas récent, mais l'une comme l'autre se sont orientées vers l'économie de marché.
Ceci, ajouté à l'avènement de la démocratie, a abouti à la séparation des deux républiques.

Rubrique réalisée par Faïza KADIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc