×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les statistiques s’ouvrent au public

Par L'Economiste | Edition N°:2406 Le 22/11/2006 | Partager

. Des portes ouvertes jusqu’au 24 novembre. Le point sur les trois chantiers en cours La publication de statistiques a souvent suscité la critique. Tout le monde se rappelle la méfiance affichée par le public, notamment les médias, lorsque le Haut-Commissariat au plan (HCP) a annoncé, en plein été dernier, une baisse importante du taux de chômage. Le même constat est valable pour les données se rapportant à l’inflation et au PIB. Comment expliquer donc ce hiatus entre la théorie statistique et la réalité? Conscient du problème, le HCP a profité de la commémoration de la Journée africaine de la Statistique pour organiser des portes ouvertes du 21 au 24 novembre 2006 afin d’informer le public sur la méthodologie et les concepts appliqués dans la production des statistiques au Maroc. «La donnée statistique n’est pas censée refléter la réalité vécue par le citoyen», tient à rappeler Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au plan, lors d’un point de presse donné lundi dernier. Pour lui, l’information statistique est un indicateur sur la tendance globale d’une situation donnée. Cette rencontre avec le public est également une occasion pour le HCP de mettre en relief les progrès réalisés en matière de production de l’information statistique. Ce qui a permis aujourd’hui au système marocain de jouir d’une reconnaissance de la part des différentes instances internationales, en particulier le FMI, a indiqué Lahlimi. Le HCP profite également de l’occasion pour dévoiler les chantiers lancés au cours de cette année. Il s’agit essentiellement de trois projets. Le premier concerne l’enquête sur le secteur informel, actuellement en phase d’exécution sur le terrain. Ce travail permettra de déterminer la contribution de ce secteur dans l’économie nationale. On pourra alors procéder à une évaluation par rapport aux données de la première enquête réalisée en 1999/2000. Les résultats obtenus seront intégrés dans la future base des comptes nationaux. Le deuxième sera consacré à l’enquête nationale sur le niveau de vie des ménages et pauvreté. Par ce projet, le HCP vise à évaluer, pour les années 2006 et 2007, les niveaux de vie et les dépenses des ménages ainsi que leurs incidences sur l’épargne et la pauvreté. Ce travail va permettre aussi d’actualiser la nouvelle carte de pauvreté préparée juste après le recensement général de 2004. Le troisième projet porte sur l’étude sur le vieillissement de la population. L’enquête a été lancée lors de cette année et la collecte des données est achevée. Actuellement, elle est dans la phase d’exploitation des données. Elle a touché 3.000 familles et ciblé les personnes âgées de plus de 60 ans.


Recours aux ordinateurs de poche

En marge de ces ateliers, des expositions sur les nouvelles technologies utilisées au Maroc en matière de production de données statistiques sont prévues. Il s’agit en particulier de la lecture automatique des documents (LDA) et le système CAPI (computer assisted personnal interviewing). Ce dernier système consiste à utiliser des «ordinateurs de poche» pour effectuer la saisie, la codification et l’apurement des informations collectées sur le terrain.Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc