×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les Scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:444 Le 16/02/1999 | Partager

· Assurances: Sociétés en faillite virtuelle?
Les assureurs ont largement commenté les propos de M. Khalid Alioua sur la première chaîne, la semaine dernière. Intervenant au sujet des dossiers jugés mais non exécutés, dont les assurances représentent le plus gros, le porte-parole du gouvernement a fait état de "quelques sociétés d'assurances qui étaient au bord de la faillite". Des opérateurs ont cru voir dans cette déclaration une manière pour le gouvernement de baliser le terrain, en vue d'une intervention musclée, comme celle de M. Berrada, en 1986 lorsqu'il était ministre des Finances.

· Consommation de produits pétroliers: +1,3%
Les ventes de produits pétroliers sur le marché marocain ont crû à peine de 1,3% en 1998, selon le Groupement des Pétroliers du Maroc. La consommation totale est de 5,9 millions de tonnes métriques. Les carburants progressent faiblement autour de 1% avec une consommation de 517.625 tonnes. Le gasoil progresse de 5,6% avec un peu plus de 3 millions de tonnes. En revanche, le fuel qui représente près d'un tiers de la consommation de produits pétroliers chute de 9% avec une consommation annuelle de 1,56 million de tonnes métriques. Cela s'explique par la baisse de la consommation de fuel par l'ONE depuis le démarrage de production électrique concessionnelle de Jorf Lasfar.

· Les nominations au Ministère de la Santé
Le Ministère de la Santé Publique vient de confirmer la nomination de quatre haut fonctionnaires à la tête des directions de l'Administration Centrale. Il s'agit de MM. Mustapha Thian, directeur de la Population, Jamal Taoufik, directeur du Médicament et de la Pharmacie, Mohamed Sairi, directeur des Ressources Humaines, et Mohamed Laaziri, directeur de la Planification et des Ressources Financières. Les quatre responsables occupaient jusque-là ces mêmes responsabilités, mais par intérim.

· L'entreprise et l'école
Quel rôle peut jouer l'entreprise pour contribuer à la mise à niveau du système éducatif? Les débats sur la question seront abordés lors de la conférence "l'entreprise & l'éducation, un impératif pour le développement". Organisée par Wafabank en collaboration avec le Ministère de l'Education Nationale, la CGEM, l'USAID, l'UNICEF et la Banque Mondiale, cette conférence est prévue pour le 15 avril prochain à Casablanca. Au programme notamment, des expériences nationales et internationales de la participation de l'entreprise dans la vie des établissements d'enseignement. C'est le cas entre autres du projet-pilote de Wafabank, "une école, une agence", mené par l'agence Dar Touzani, sur la Route de Médiouna, au profit des élèves de l'Ecole Lalla Aïcha. Objectif: parrainer des écoles pour former les managers de demain.

· Une distinction pour la RAM
La Royal Air Maroc a reçu une distinction de Boeing pour la ponctualité technique de ses Boeings 737. Selon les experts de l'avionneur américain, et si l'on tient compte seulement de la cause technique, 98,6% des vols de la RAM partent en moyenne dans les quinze minutes suivant l'heure prévue. C'est l'un des meilleurs taux de clients du premier constructeur aéronautique mondial. Tous facteurs confondus (météo, encombrement de l'espace aérien...), la ponctualité est 72%, ce qui place la RAM dans la moyenne des transporteurs européens. Et c'est cela que retient le client qui, lui, n'a pas de connaissance pour décomposer les causes d'un retard de vol. Par ailleurs, le centre de maintenance de la compagnie nationale est désormais connecté en temps réel à la base de données de Boeing, le "Boeing On Line Data". C'est un plus pour l'efficacité de la gestion de stocks des pièces de rechange.

· Superdiplo: 3 ou 4 supermarchés
Superdiplo, un groupe de distribution espagnol, a l'intention de créer en partenariat avec des opérateurs marocains une chaîne de supermarchés, dont trois ou quatre prochainement. Reçus par M. Alami Tazi, ministre du Commerce et de l'Industrie, M. Carlos Rodriguez de Tembleque, président du groupe espagnol a indiqué que son groupe pourrait dans une deuxième étape prendre des participations dans les unités industrielles d'agro-alimentaire et de produits de la mer. Avec 220 points de vente de proximité, Superdiplo affiche un chiffre d'affaires équivalent à 114 milliards de DH.

· Agrumes: Prime à la valorisation au BO
Le décret (n°2-98-366) du 6 janvier 1999 instituant une prime à la valorisation des produits agrumicoles vient d'être publié au BO du 21 janvier 1999. Cette prime sera versée aux sociétés de transformation des agrumes servant pour la fabrication du concentré (art. 2 du décret). Un arrêté conjoint, précise l'article 3 du décret, des ministres de l'Agriculture, de l'Intérieur et l'Economie et des Finances fixera la liste des agrumes concernés et le montant d'octroi de la prime par tonne livrée par les agriculteurs.

· Laits traités: Nouveau taux de matières grasses
Le décret du 5 janvier 1999, publié au BO du 21 janvier 1999, vient de fixer un nouveau taux de matières grasses des laits traités. Il modifie ainsi l'article premier du décret du 6 janvier 1987 fixant ce taux. Ainsi, les établissements de traitement du lait réglementairement autorisés ne peuvent préparer et mettre en vente des laits pasteurisés ou stérilisés UHT qu'aux taux de matière grasse minima suivants: pour les laits pasteurisés, stérilisés ou stérilisés UHT entiers: 30 grammes grasse par litre; pour les laits pasteurisés, stérilisés ou stérilisés UHT demi-écrémés: 15 grammes de matière grasse par litre; pour les laits pasteurisés ou stérilisés UHT totalement écrémés: 0 gramme de matière grasse par litre.

· Fleurs coupées: Deuxième contingent sur l'Europe
Selon un communiqué de l'Ambassade du Maroc à Bruxelles diffusé par la MAP, un deuxième contingent tarifaire des exportations de fleurs marocaines vient d'être ouvert. Le premier, dit contingent de base, correspondant à 336,5 tonnes et qui s'étend du 1er novembre 1998 au 31 octobre 1999, s'est épuisé avant le 31 janvier 1999. Le nouveau contingent, "contingent variable", est de 2663,5 tonnes et s'étend du 15 octobre 1998 au 14 mai 1999 pour les roses, au 31 mai pour les oeillets.

· IBM Maroc: Rapport bug
Un rapport préparé par IBM Maroc sur ce qu'il a fait pour le bug sera remis aujourd'hui à M. Larbi Ajjoul, secrétaire d'Etat chargé de la Poste et des Technologies de l'Information lors de sa réunion avec les fournisseurs informatiques.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc