×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1626 Le 20/10/2003 | Partager

.Conseils régionaux: 7.694 candidatures Ce sont 7.694 déclarations de candidatures qui ont été déposées auprès des autorités compétentes pour pourvoir 1.220 sièges de membres des conseils régionaux. La campagne pour ces élections, qui auront lieu le 24 octobre, a commencé vendredi dernier et prendra fin le jeudi 23 octobre à minuit. La moyenne de candidature pour chaque siège a été de l'ordre de 6,31 candidats, selon des chiffres rendus publics par le ministère de l'Intérieur. Tous collèges confondus, c'est le PI qui a déposé le plus grand nombre de candidatures (810), suivi de l'USFP (643), du RNI (529) et du MP (492). Les conseillers régionaux seront élus par des collèges électoraux composés au niveau de chaque région par les membres des conseils communaux, des conseils préfectoraux et provinciaux, des chambres professionnelles et des représentants des salariés.. La formation professionnelle privée en difficulté A croire les professionnels du secteur, la crise structurelle de la formation professionnelle privée s'est aggravée avec la rentrée 2003-2004. “Un grand nombre d'étudiants est privé de suivre un cursus de formation professionnelle”. Kamil El Kholti, président de l'Association marocaine des établissements privés (AMEP), y voit une conséquence de la réforme du système de l'Enseignement supérieur et aussi de la toute dernière décision du ministère de l'Education, relative à la réintégration des exclus du système scolaire ainsi que l'augmentation des capacités d'accueil de l'OFPPT. De l'avis du corps pédagogique, la rentrée 2003-2004 “s'annonce catastrophique et représente à peine 25% des effectifs par rapport à l'an dernier”.. Les Japonais séduits par la zone franche de TangerSur invitation du Groupe Wafabank, le Maroc a accueilli, vendredi dernier, des représentants de la Japanese Trade Organisation (Jetro), la puissante organisation japonaise de promotion du commerce et des investissements, qui conduit une délégation d'hommes d'affaires pour des prises de contact avec leurs homologues marocains. Ces derniers, qui ont visité la zone franche de Tanger, ont apprécié la qualité de la main-d'oeuvre y opérant et les infrastructures installées sur le site. Accompagnée par Hassan Bernoussi, directeur des Investissements étrangers au sein du ministère des Finances, la mission regroupait près d'une dizaine d'entrepreneurs nippons opérant dans l'agroalimentaire, les nouvelles technologies, le transport international et maritime, l'automobile et les équipements agricoles. Le management de Wafabank leur a présenté le secteur bancaire marocain ainsi que l'organisation et les performances de leur entité. . Une unité cardiovasculaire bientôt au CHUL'hôpital Ibn Rochd à Casablanca disposera bientôt d'une unité cardiovasculaire. Ce sera un pavillon réservé à la cardiologie adulte, à la chirurgie cardiovasculaire et à la réanimation médico-chirurgicale. Le coût du projet estimé à 10 millions de DH, sera totalement supporté par un bienfaiteur. “Nous avons reçu la promesse du Premier ministre pour les équipements”, indique Mohamed El Andaloussi, directeur du CHU.. Les administrateurs reviennent à la chargeLa Fédération des associations des administrateurs affiliée à l'UMT, appelle à une grève nationale couplée d'une marche de protestation le mercredi 22 octobre. Rappelons que les administrateurs et corps assimilés demandent à être alignés sur le même système d'indemnisations en vigueur pour les ingénieurs, avec effet rétroactif. . Commande de radarsLe Maroc a passé commande auprès de la société britannique RSL pour l'achat de trois radars de surveillance de type secondaire mono-impulsion (MSSR). Les appareils dont destinés au service de contrôle de la navigation aérienne. Le contrat porte sur une valeur de 75 millions de DH.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc