×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les cimentiers maintiennent le cap

Par L'Economiste | Edition N°:2386 Le 19/10/2006 | Partager

. Hausse des ventes de 10% à fin septembre. Le Grand Casablanca stagne. Plus de 1 million de tonnes pour Tanger-TétouanBonne année pour les cimentiers. Après un démarrage difficile en janvier où les ventes avaient baissé de 10%, l’activité affiche une croissance à deux chiffres. A fin septembre, le marché marque une hausse de 10,32% en comparaison à la même période de l’année précédente. L’embellie s’est réellement confirmée en mai, où les ventes se sont accélérées. Depuis, la croissance du marché tourne autour de 10%. Le secteur continue de profiter pleinement de l’essor immobilier qui se poursuit depuis plusieurs années. A fin septembre donc, 7,73 millions de tonnes de ciment ont été écoulées, présageant de dépasser encore une fois la barre des 10 millions de tonnes. Une dynamique qui se confirme particulièrement dans les grandes régions où se dessinent les enjeux du développement futur du Royaume. Un marché tiré par les grands chantiers en cours et par tous les programmes de logements. Le mouvement s’est renforcé avec le mégaprojet de Tanger-Med qui, avec d’autres grands chantiers (extensions ferroviaires, rocade méditerranéenne, autoroute...), a servi de catalyseur pour la redynamisation du secteur du BTP. . Croissance recordPar ailleurs les investissements conséquents dans les projets touristiques dans la région de Marrakech notamment, ne sont pas en reste. L’analyse des chiffres de cette partie de l’année distinguent nettement le Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, Marrakech-Tensift-El Haouz, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et le Souss-Massa-Draâ, comme régions grandes consommatrices de béton.Ces dernières représentent près de 60% de la consommation nationale. La croissance record revient à Tanger-Tétouan avec un taux de 23% et une consommation de plus 1 million de tonnes. Rabat et sa région ainsi que Doukkala-Abda ont aussi connu une hausse conséquente avec plus de 16%. Dans l’Oriental et la région de Fés, les ventes de ciment ont respectivement bondi de 13 et 10% après une année 2005 assez morose. La croissance des ventes dans l’Oriental est principalement liée à la station touristique de Saïdia et à la rocade méditerranéenne. A Fès, l’activité est boostée par les petits chantiers d’habitat (cf.www.leconomiste.com). La région du Grand Casablanca,première consommatrice de ciment, a connu pour sa part une quasi-stagnation avec un taux d’à peine 1,94%. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc