×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Legler Maroc: 400.000 mètres de jean déjà exportés

Par L'Economiste | Edition N°:2416 Le 06/12/2006 | Partager

. L’investissement global a atteint 1 milliard de DH. L’usine textile dotée d’une station de recyclage des eaux Toutes les composantes du complexe industriel Legler Maroc pour la fabrication du tissu en jean seront opérationnelles en janvier prochain. «Les unités de filature et de tissage ont démarré depuis cinq mois. Mais les ateliers de finissage et de teinture subissent les derniers réglages», précise Driss Senoussi, associé à l’italien Legler dans ce projet. Le coût de l’investissement est passé à 1 milliard de DH contre 750 millions de DH initialement. La capacité de production totale de ce complexe, situé à skhirate, sera de 24 millions de mètres par an. «Le fonctionnement de ce complexe s’inscrit dans une nouvelle logique industrielle qui vise à assurer l’intégration de toute la filière», souligne Senoussi. Pour Mohamed Lasry, directeur général du groupe, l’atelier de filature sera doté d’un logiciel permettant de connaître en temps réel tous les indicateurs de fonctionnement de chaque machine». La matière première utilisée est le coton importé de Grèce et du Mali. Sur ce registre, un accord a été conclu avec l’Administration des douanes pour faire bénéficier l’usine du système du «port à franc». Selon ce régime, le groupe sera exonéré des taxes d’importation et de l’export du produit fini. Le complexe est également équipé d’un laboratoire pour la réalisation du contrôle de la matière première ou du produit fini. Il est à noter que la dimension environnementale a été prise en compte lors de la conception du projet. En effet, les travaux de construction d’une station de traitement des eaux usées est en cours d’achèvement. Cette dernière assurera le recyclage de 78% de l’eau utilisée. Le coût de l’ouvrage est estimé à 55 millions de DH. Il s’agit de la plus importante station en Afrique permettant ainsi la protection de l’environnement et des ressources en eau.Rappelons que le groupe Senoussi a signé trois conventions avec le gouvernement pour un investissement global de 1,6 milliard de DH sur cinq ans. Outre Legler Maroc, deux autres projets ont été lancés pour 300 millions de DH chacun. Le premier, situé à Bouknadel, a déjà démarré en septembre dernier. Il s’agit du projet Atlantic de Nîmes spécialisé dans le délavage et la confection. Le projet Martelli Parteners, en partenariat avec des Italiens spécialisés dans le délavage et la teinture d’articles confectionnés Martelli et Lovato est localisé à Aïn Aouda, il sera opérationnel fin 2007. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc