×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Le transporteur démarre la saison en trombe au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1801 Le 30/06/2004 | Partager

. Malgré des horaires de vols inhabituels, les performances ont doublé depuis début avrilAu Maroc, Lufthansa vise surtout (mais pas seulement) la clientèle d’affaires, plus rémunératrice, des passagers que se disputent les grandes compagnies pour compenser la faiblesse générale de la marge dans le secteur, évaluée à 1,5% par les experts. Mais tout ce monde n’emprunte pas la “business class” car les entreprises recommandent à leurs managers de voyager en classe économique, optimisation des charges oblige. Cette “clientèle de connexion” constituée de voyageurs qui partent sur des longs courriers en Asie et aux Etats-Unis est en très forte croissance, constate Mahjouba Arif, directrice de Lufthansa Maroc. “Depuis le début du mois d’avril, nous avons doublé nos chiffres vers les Etats-Unis”, se réjouit-elle. Le taux moyen de remplissage des vols est à un excellent niveau. Au QG du transporteur allemand à Francfort, on a fixé au Maroc l’objectif d’un taux qui se situe entre 80 et 84%. Le passage de KLM sous les ailes d’Air France au Maroc (le bureau casablancais du transporteur hollandais a fermé depuis début juin, et à l’aéroport Mohammed V, les passagers sont traités directement par les guichets d’Air France) devrait aussi libérer des opportunités pour capter une partie de nombreux passagers qui partaient aux Etats-Unis via Rotterdam. La compagnie qui ne peut compter sur son marché local (très étroit), est réputée pour être l’une des plus dynamiques sur le réseau nord atlantique. Toute l’organisation et les horaires de vols sont conçus pour irriguer au maximum le hub de Francfort, deuxième plateforme aéroportuaire en Europe après Roissy Charles-de-Gaulle. Depuis le 1er avril, le vol quotidien Casablanca-Francfort est programmé à 0 heure 40 et arrive à six heures du matin. Selon les destinations, la durée d’attente de la correspondance est variable, de moins d’une heure à sept heures sur l’Asie par exemple. Dans l’autre sens, l’avion décolle à 21 heures 55, une plage horaire “étonnante”, mais pas tant que cela, car la compagnie allemande a pensé surtout aux passagers qui viennent de provinces, explique la directrice de Lufthansa Maroc. Sur le marché marocain, la compétition fait rage entre les compagnies européennes pour attirer la clientèle de connexion vers leurs hubs. Les promotions tarifaires quasi-permanentes font désormais partie du paysage du marché. Autre phénomène qui émerge, la forte demande de la Chine, confirme la manager de Lufthansa Maroc. C’est à lier avec la croissance des transactions commerciales observées ces dernières années avec ce pays. Le trading avec la Chine a tellement explosé au point de mettre certaines PME industrielles locales en grosse difficulté. Dans l’organisation de Lufthansa, le Maroc est rattaché à la délégation générale de Tunisie qui fait office de hub régional. Mais vu la montée en charge du marché marocain, qui contraste avec le tassement du tourisme de masse en provenance de l’Allemagne, l’agence de Casablanca sera érigée en direction générale cet été. A.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc