×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le Top 84

Par L'Economiste | Edition N°:669 Le 28/12/1999 | Partager

En tête de liste, le lycée militaire des filles de Meknès détient la palme d'or dans le classement général des lycées. Il occupe le premier rang pour tous les critères sauf pour le taux de redoublement durant les trois années du secondaire où il arrive au huitième rang.
De manière générale, ce sont sans conteste les établissements spécialisés qui affichent un bon classement. Ils ont en commun un meilleur taux d'encadrement, des effectifs réduits par classe et la dominance du milieu urbain.
Dans tous les cas, ce sont les lycées militaires partout où ils existent qui sont les mieux cotés. Les raisons sont multiples. L'accès à ces établissements est extrêmement sélectif. Aussi les élèves ont-ils plus de prédispositions à obtenir de bons résultats scolaires.
De plus, selon le Ministère, "la discipline qui prévaut dans ces établissements, aussi bien au niveau de la vie scolaire de façon générale qu'au niveau de la gestion pédagogique au sens stricte dans les classes, favorise l'apprentissage et l'encadrement des élèves".
De leur côté, les lycées techniques agricoles arrivent à décrocher de bons scores. Les raisons avancées relèvent le plus souvent des capacités de ces établissements à développer "les aptitudes personnelles et professionnelles des élèves par plus de responsabilisation", est-il indiqué.
Pour leur encadrement personnalisé et leur utilisation de l'expérimentation, les lycées techniques industriels affichent pour leur part souvent une bonne notation.
Des lycées d'enseignement classique sont aussi présents parmi la première catégorie. Et c'est la ville de Rabat qui concentre les meilleurs établissements avec notamment les lycées Ibn Sina (6ème rang) ou encore Moulay Youssef (11ème rang). Arrive ensuite la ville de Fès avec son lycée Sidi Brahim (10ème rang). Pour les moins performants, la dernière position est occupée par l'Académie de Tétouan dont trois lycées sont en bas de la liste: Imam Chadli (521ème rang), Mohammed V (522ème rang) et Mae Alâinaine (524 ème rang).

Malika EL JOUHARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc