×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Le tabac affiche toujours une santé provocante

Par L'Economiste | Edition N°:613 Le 11/10/1999 | Partager


· Le rapport d'activité de la Régie des Tabacs pour l'année 1998 note une augmentation de 3,5% du chiffre d'affaires
· Les produits blonds cèdent du terrain au profit des
cigarettes brunes


Le tabac fait toujours recette. Les résultats de l'année 1998 de la Régie des Tabacs, récemment publiés dans le rapport d'activité 1998, l'attestent. L'entreprise publique, qui a fêté le trentenaire de sa nationalisation fin 1998, se porte bien. La réglementation interdisant la publicité pour le tabac n'y a rien fait, la consommation tabagique est en crescendo, au grand bonheur du chiffre d'affaires de la Régie. Celui-ci s'est élevé pour 1998 à 7,94 milliards de Dirhams, soit une augmentation de plus de 3,5%. La contribution au Budget de l'Etat (5,75 milliards) et du résultat d'exploitation (661 millions de DH) a naturellement suivi, avec des hausses respectives de 2,6 et 2,8%.
Selon le rapport, ces augmentations auraient pu être plus conséquentes si ce n'était la chute des ventes des tabacs blonds marocains, touchés de plein fouet par la concurrence de la contrebande. Si la Régie a pu tirer les marrons du feu, c'est surtout grâce au bon comportement des cigarettes brunes marocaines qui ont constitué près de 24% du chiffre d'affaire de 1998, en progression de 10,8%. En fait, ces dernières ont aussi profité d'un transfert de clientèle habituellement fidèle aux tabacs blonds, provoqué par une conjoncture économique morose et une progression du coût de la vie. Grande illustration de cette passation de pouvoirs, la Marquise, produit noble pendant plusieurs années, a été détrônée par Casa-Sports (4,8 milliards de cigarettes vendues).
Les produits étrangers, quant à eux, ont généré 31,9% du chiffre d'affaires (+14,8%), soit trois points de plus que le précédent exercice.
Deux faits saillants ont marqué le présent exercice: l'introduction d'une nouvelle marque de cigarettes légères et le début d'une activité d'exportation. Marquise a ainsi donné naissance à un produit dérivé, Marquise light, plus léger et moins nocif. Ce dernier-né devrait donc en toute vraisemblance soutenir les ventes de son parent, nettement ébranlées cette année (-13,6%).
Par contre, la marque Marvel, cigarettes blondes elle aussi, regagne du terrain. Les ventes ont atteint cette année un volume de 333 millions de cigarettes, soit 14% de plus que l'année précédente. C'est aussi cette marque qui enregistre la première percée à l'export pour la Régie. Un volume de 8 millions de cigarettes, timide certes mais prometteur, a d'ailleurs été réalisé. Côté production, le volume produit durant l'année 1998 a été de 629,8 millions de paquets, contre 634,4 une année auparavant. Les produits blonds ont été à l'origine de ce recul, tandis que les bruns se sont bien comportés dans l'ensemble.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc