×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Le Hyatt dans la campagne anti-Sida

    Par L'Economiste | Edition N°:58 Le 17/12/1992 | Partager

    L'hôtel Hyatt Regency de Casablanca a consacré, cette année, la septième édition de "World's Largest Office Party", une manifestation de bienfaisance devenue traditionnelle dans les hôtels Hyatt du monde, aux personnes atteintes du Sida.

    Les dons remis lors de la soirée, organisée le 8 Décembre, doivent être intégralement versés à l'Association Marocaine de Lutte contre le Sida, choisie cette année comme unique bénéficiaire de cette fête de charité.

    Parents et enfants voire même des bébés sont venus égayer et troubler une salle, assez exiguë pour la circonstance.

    A côté de l'éternel souci de sensibiliser la population au problème du Sida en l'invitant à acheter des pin's, des T. shirts, et autres articles, à assister à la diffusion de petits documentaires ou à accepter discrètement les préservatifs distribués, la soirée s'est voulue une occasion de détente et d'amusements.

    Dans l'esprit des gens venus assez nombreux manger et s'amuser au rythme d'une musique tantôt marocaine, tantôt tunisienne, arabe en général, le Sida semblait peu présent. On répétera le peu d'attention accordée au discours de la présidente de l'association de lune contre le Sida, Mme Hakima Himmich.

    La soirée a servi à nouveau de prétexte aux jeunes et moins jeunes pour se défouler, mettre au grand jour leurs "refoulement", dépenser leur énergie, insister sur leur soif de vivre et gagner des lots comme à la foire du quartier.

    C'est de bonne guerre. A moins que le Sida ne soit pas encore perçu comme un drame, un fléau, auquel une sensibilisation et plus de moyens seraient nécessaires.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc