×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

La charcuterie se bouscule dans les rayons

Par L'Economiste | Edition N°:2274 Le 12/05/2006 | Partager

. Calida de Banchereau prend place dans les commerces. La joint-venture avec Lesieur Cristal exporte déjàDindy, Koutoubia, F. Kabbaj… et depuis quelques semaines Calida. La marque du nouvel opérateur de la charcuterie, Banchereau Maroc (BMA), entreprise commune entre le français Banchereau et le groupe agroalimentaire Lesieur Cristal, prend place dans les commerces aux côtés de plusieurs autres. Opérationnelle depuis déjà plusieurs semaines, la nouvelle unité industrielle, basée à la technopole de Nouaceur au sud de Casablanca, a été inaugurée le 10 mai.La joint-venture est détenue à 51% par Lesieur Cristal et à 49% par Banchereau SAS.L’usine offre une capacité de production de 35 tonnes par jour (10.000 tonnes par an) et porte sur un investissement de 45 millions de DH. Richard Levesque, président du directoire de BMA, a indiqué que la décision de s’implanter au Maroc «répond à la volonté de Banchereau SAS de se développer à l’international». Elle a aussi été favorisée par la croissance que connaît le marché de la charcuterie, et qui est qualifié par BMA «en forte croissance». Le spécialiste des corps gras Lesieur Cristal devrait, pour sa part, se diversifier en se positionnant sur ce nouveau créneau.. Business planAvant de lancer BMA, Jean-Pierre Banchereau, PDG du cinquième acteur de la charcuterie en France et vice-président du conseil de surveillance de BMA, était intéressé par une unité déjà existante, déclare-t-il. Mais les négociations n’ont pas abouti. «Nous avons été approchés par plusieurs investisseurs avant de porter notre choix sur Lesieur Cristal qui a une expérience considérable», explique-t-il.Comment se positionne Calida par rapport à la concurrence? «La société a décidé de s’aligner sur le mix des concurrents avant d’élargir la palette des produits en s’inspirant de son expérience acquise en Europe», indique Jean-Pierre Banchereau. L’entreprise est, en effet, déjà présente sur les marchés allemand, espagnol, grec et italien.Côté distribution, BMA compte emprunter le même réseau que celui de ses concurrents en s’appuyant sur les 18 plate-formes qui couvrent tout le territoire national, et qui alimentent 45.000 points de vente. Dans son business-plan 2006-2010, l’entreprise vise la deuxième place du marché pour 2007 et la première à l’horizon 2010. Et l’outil de production modulable a été conçu pour répondre à ces ambitions, puisque la société ne produit actuellement que 6 tonnes par jour. A plein régime, et en supposant que toute la production est vendue au Maroc, la capacité monte à 10.000 tonnes annuelles, soit 71% du marché total que l’entreprise évalue à 14.000 tonnes par an.BMA, qui s’approvisionne en matières premières à la fois au Maroc et en France, exporte déjà vers l’Afrique où elle compte, entre autres, des clients au Bénin et au Togo. En plus, les objectifs à l’international sont ambitieux. La qualité de ses produits, qui sont conformes aux normes internationales, notamment la norme HACCP de contrôle de la chaîne de production et le système de traçabilité des produits par lots, devrait l’y aider. La joint-venture vise aussi les marchés du Maghreb et du Moyen-Orient, du fait du label Halal étendu à tous ses produits. T. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc