×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La Caisse d'Epargne Nationale veut se repositionner

· De nouveaux produits s'ajouteront au livret

Par L'Economiste | Edition N°:439 Le 09/02/1999 | Partager

Au lendemain de sa réforme, la Caisse d'Epargne Nationale voit plus grand. Elle entend dynamiser son activité et mobiliser un maximum d'épargne. En 1998, les comptes gérés ont progressé de 13%.

La CEN (Caisse d'Epar-gne Nationale), service créé au sein de Barid Al-Maghrib, aspire à un nouvel essor. Objectifs à court terme: accroître le taux d'épargne, optimiser la rémunération de ses avoirs et ramener, dans le système financier, l'épargne thésaurisée, notamment celle conservée sous forme fiduciaire. Depuis la promulgation en août 1997 de la loi n° 24-96 relative à la poste et aux télécommunications (la même qui a porté la création d'Itissalat Al-Maghrib et de Barid Al-Maghrib), la CEN dispose au sein de Barid Al-Maghrib d'un statut rénové qui lui permet, aux dires de M. Mohammed Wakrim, directeur général de l'institution, "de mieux dynamiser son activité et de renforcer la capacité de mobilisation de l'épargne". Au terme de l'année 1998, le nombre de comptes gérés par la CEN est estimé par ses responsables à plus d'un million. L'avoir des déposants, lui, est évalué à 5,6 milliards de DH pour la même période. Les activités comptes gérés et épargne drainée réalisent ainsi une croissance respective de 13 et 15% par rapport à 1997.
Pour le développement de la CEN, Barid Al-Maghrib n'a pas lésiné sur les moyens. 11,8 millions de DH ont été consacrés en 1998 à la formation et au perfectionnement professionnels des agents et cadres de la Caisse et de l'ensemble des autres services. "Des efforts similaires seront déployés pour la même fin en 1999", affirme M. Wakrim. Les investissements en matériel informatique et réseau télématique s'élèvent à une centaine de millions de DH entre 1996 et 1998. Il est toutefois précisé que ces rénovations concernent aussi bien la CEN que les autres services gérés par Barid Al-Maghrib. Selon les responsables, "une enveloppe budgétaire de près de 40 millions de DH est prévue au titre de 1999 pour la poursuite des actions déjà entamées et la réalisation de nouveaux projets en matière d'informatisation".

Dépôts à vue et à terme


Le plan prévoit notamment la refonte de l'application informatique de la Caisse d'Epargne en vue de décentraliser la production (ouverture et gestion de comptes).
Pour s'intégrer dans le nouveau paysage financier, et mieux se positionner sur le marché, la Caisse d'Epargne envisage la diversification de ses produits et la création de nouveaux instruments de placements alternatifs au traditionnel livret d'épargne. Il s'agit entre autres de la mise en place d'une panoplie de comptes de dépôts à vue et à terme. D'ailleurs, une étude de faisabilité d'un système d'épargne logement a été réalisée. Ses conclusions sont en cours d'examen. Ce système, qui sera monté en collaboration avec la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) devrait permettre aux épargnants de bénéficier d'un droit au crédit pour le logement après une période d'épargne et à des "conditions avantageuses". En outre, Barid Al-Maghrib est habilité à proposer aux déposants de la Caisse des contrats d'assurances de personnes émis par les organismes d'assurances de la place. Parmi les atouts mis en avant par la CEN pour drainer un maximum d'épargnants, la rémunération des dépôts à des taux adossés à ceux du marché (bons du Trésor émis par adjudications). "Conjuguée à l'exonération fiscale pour les personnes physiques, cette rémunération permet un rendement satisfaisant des placements", est-il souligné. A cela s'ajoutent la gratuité des opérations, la garantie des dépôts par l'Etat et la disponibilité des dépôts auprès de plus de 1.400 bureaux de poste constituant les points de contact avec les épargnants.
D'ailleurs, affirme M. Wakrim, une campagne d'information et de communication de l'ordre de 8 millions de DH est prévue cette année "afin de faire connaître au public les services offerts par Barid Al-Maghrib dont la CEN".

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc