×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Inauguration de «Medersat.com« au Sénégal
De notre envoyé spécial, Amin RBOUB

Par L'Economiste | Edition N°:1475 Le 13/03/2003 | Partager

. Un projet de la Fondation BMCE Bank, réalisé en partenariat avec l'association sénégalaise Education SantéC'est à M'bissao, un village enclavé de la région de Thiès, à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de Dakar après Rufisque, que la Fondation BMCE Bank pour l'éducation et l'environnement a inauguré l'école Medersat.com.Le projet, qui a coûté quelque 200 millions de FCFA (environ 3,2 millions de DH), a été réalisé en partenariat entre la Fondation et l'association sénégalaise Education Santé, présidée par Viviane Wade, la première dame du Sénégal.Le site s'étale sur une superficie de 2 ha dans une architecture fonctionnelle et aérée. «Un concept qui s'exporte, il est calqué sur le modèle des écoles communautaires rurales de BMCE au Maroc«, tient à préciser le maître d'ouvrage, l'architecte marocain Chakib Lahrichi. La cérémonie d'inauguration de l'école a eu lieu le 8 mars en présence de nombreuses personnalités, notamment le Président du Sénégal, Abdoulay Wade, et son épouse Viviane Wade, présidente de l'association Education Santé, le président de la fondation Othman Benjelloun ainsi que la vice-présidente Leïla Benjelloun Mezian. Le conseiller du Souverain, André Azoulay, l'ambassadeur ainsi que de nombreuses personnalités aussi bien marocaines que sénégalaises ont également assisté à l'événement. «L'école de M'bissao est considérée comme un prolongement territorial, pédagogique et affectif naturel des 55 sites actuels d'implantation des 55 Medersat.com«, a souligné Othman Benjelloun. Le concept de cette medersa s'inscrit dans une logique d'école communautaire rurale dont les programmes sont orientés vers l'éducation intégrée au développement rural. L'éducation, la santé, l'hygiène... sont placées au coeur du projet. Une pédagogie active qui s'articule autour de l'apprentissage de la langue régionale (le wolof), l'informatique, la formation en compétences de vie, santé, nutrition, civisme, alphabétisation fonctionnelle... L'agriculture et l'élevage font également partie du programme. Des cours sur les nouvelles technologies sont également prévus pour «désenclaver numériquement« le village. Un concept de «cybervillage« que semble affectionner le Président Wade.M'bissao, qui comprend quelque 700 habitants, a été choisi parmi une trentaine de villages dans un rayon de 30 km. «La construction de l'école a doté le village de l'alimentation en eau potable, l'électricité ainsi qu'une piste balisée et le téléphone«, tient à souligner Nawal El Moutawakel, directrice des relations internationales de la fondation. Selon elle, une grille de sélection a été établie au préalable avec un certain nombre de critères.Parmi eux, l'existence d'une population en âge de scolarité, l'inexistence d'une école et une distance d'au moins 2 km d'éloignement d'écoles, ainsi que la motivation de la population locale à accueillir le projet.Lors de l'inauguration, Othman Benjelloun a formulé le voeu que les enfants de M'bissao et ceux des écoles de la Fondation BMCE Bank puissent se rencontrer un jour dans une «cacophonie de sons: wolof, arabe, berbère, français...« Quant au Président Wade, pour qui «le modèle de cette école communautaire est appelé à devenir un maillon de la réforme de l'éducation au Sénégal«, son rêve est de voir un jour les élèves de M'bissao «chater« avec ceux des écoles communautaires du Maroc, une sorte de solidarité numérique!


Soirée gala

La veille de l'inauguration de l'école, un gala au profit de l'association sénégalaise Education Santé, présidée par Viviane Wade, a été tenu en présence du Président du Sénégal. La soirée, qui a accueilli plus de 1.000 personnes, avait un cachet typiquement marocain (tentes caïdales, décoration en rouge et vert...), un clin d'oeil qui aura un impact indéniable en termes d'image. Corps diplomatique, hommes d'affaires et plusieurs donateurs ont contribué au succès de la soirée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc