×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Habillement: Le groupe Zannier affiche une santé éclatante

Par L'Economiste | Edition N°:112 Le 13/01/1994 | Partager

L'augmentation de capital du groupe Zannier, le numéro un mondial du vêtement pour enfants, est imminente. M. Roger Zannier, son président, reste discret sur les détails de l'opération. Une opération qui collerait bien à son état d'esprit en raison de son tempérament de "fonceur", commente le quotidien français Le Figaro-Economie. La société contrôle 10% du marché de détail en France mais j uniquement 1% du marché européen. "Tout reste donc à faire", conclut M. Zannier.

Le dynamisme du groupe apparaît au niveau des chiffres réalisés. En trente ans, Z est devenu le leader mondial des vêtements pour enfants avec un résultat net de 76,5 millions de Francs en 1992. Ces performances résultent d'un positionnement multimarques et d'une stratégie tournée vers le rachat de petites et moyennes entreprises.

Concernant le premier point fort, le groupe gère en effet quatre marques mondiales (Z, Floriane, Kickers et Absorba) et sept marques génériques dont "Alphabet", "Mot de Passe", "Trois Pommes" et "A Création comme Absorban). Pour des problèmes de ciblage, indique le quotidien français, la dernière marque devrait disparaître dès cet hiver. "Toutes nos marques sont concurrentes entre elles", précise le directeur de la communication financière et interne. Et d'ajouter "une de nos règles d'or est que chaque marque reste positionnée sur un créneau, avec une structure indépendante: de studios de création, équipés de stylistes, de communication... ".

Tout en renforçant ses propres marques, la société a repris en 1988 les chaussures pour enfants Kickers, en 1989 les vêtements haut de gamme Duguy et en 1991 la layette Poron/Absorba. Ces rachats, qui constituent le second point fort du groupe, se sont toujours accompagnés de la même politique, ajoute Le Figaro. D'abord rachat de la marque, rationalisation des activités industrielles et distribution dans le réseau adéquat, puis campagne de notoriété et de communication.

Grâce à ce déploiement externe, le groupe a vu son chiffre d'affaires passer de 435 millions de Francs en 1987 à 2,1 milliards il y a deux ans, ce qui représente une augmentation annuelle de plus de 35%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc