×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Bull veut réduire ses coûts non salariaux

Par L'Economiste | Edition N°:112 Le 13/01/1994 | Partager

Afin de ramener le résultat net à l'équilibre cette année, le constructeur français Bull préparerait de sérieuses mesures d'économies. Celles-ci se chiffreraient à près de 3 milliards de Francs, selon un représentant CFDT, le syndicat majoritaire chez Bull. Sur ces trois milliards d'économies, 2 milliards seraient réalisés dans les coûts non salariaux et plus spécialement dans l'immobilier. La politique de transfert et de fermeture de sites mise en oeuvre l'an dernier, va probablement être poursuivie puisque des opérations de même nature sont à l'étude et qu'un schéma directeur des locaux pourrait être présenté ce mois-ci, indique Les Echos, journal français.

Certes, "l'objectif de Bull est de réduire le nombre d'établissements, mais il s'agit davantage de mesures psychologiques destinées à montrer que l'on s'attaque aux dépenses dites de prestige plutôt que de toucher à l'emploi", souligne un élu de la CGT, autre syndicat français.

Cette année, Bull devrait restreindre ses effectifs de 1.508 personnes. En 1993, la société avait procédé à la suppression de 1.000 emplois sous la forme de départs volontaires et de départs en préretraite.

Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc