×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Expotecnia: La méthode de l'ICEX

    Par L'Economiste | Edition N°:57 Le 10/12/1992 | Partager

    "Le but d'Expotecnia' 92, nous déclare M. Luis Martin, vice-président de l'I.C.E.X. (Institut Espagnol du Commerce Extérieur ), est bien sûr de vendre des machines. Mais l'objectif principal, à plus long terme, c'est d'établir des relations d'affaires suivies: par exemple, création de filiales, transfert de technologie".

    Expotecnia est une exposition spécialisée, adaptée aux besoins spécifiques du pays hôte. Pour organiser celle-ci, l'I.C.E.X. a entrepris une étude auprès des associations des industriels et des commerçants espagnols, et le pays finalement choisi, l'aura été sur la base de leur réponse.

    "Le Maroc est considéré comme susceptible de devenir un pôle économique important de l'autre côté du Détroit de Gibraltar". Cinq millions de Dollars ont été investis dans cette opération. Pour promouvoir l'événement auprès de l'opinion publique et des professionnels marocains, un dispositif de communication globale a été établi. Des tournées de présentation, des conférences-cocktails ont été organisées dans dix grandes villes pour informer les hommes d'affaires, les leaders d'opinion. Etalée sur un mois, l'opération a coûté environ 1 million de Dirhams. Les invités ont été frappés par cette "opération de charme". Créé en 1982, l'ICEX vise la promotion du produit espagnol à l'étranger. Luis Martin tient à souligner que "les initiatives de l'I.C.E.X. se prennent toujours en collaboration avec les entrepreneurs. La règle, c'est de suivre les orientations du secteur des affaires. De même, nous ne pouvons choisir un marché". Organisateur de cette manifestation, placée sous le thème "Partenariat et Technologie", l'I.C.E.X. emploie 400 personnes à son siège central de Madrid, dont 80 s'occupent du service I.C.E.X. Mundo. Mais dans tous les cas, les opérations obéissent au principe essentiel de co-financement Etat-entreprises. Ainsi les exposants d'Expotecnia' 92 ont été tenus de faire parvenir leurs produits à une date précise et à leurs frais, à l'un des trois centres de regroupement, Barcelone, Irun et le Sud. De là, ces produits ont été acheminés par camions vers Casablanca. Le trajet a duré deux journées entières en envois successifs, les machines les plus lourdes arrivent en premier pour ne pas gêner les équipements plus légers qui arrivent en dernier. Huit jour sont nécessaires pour le démontage. L'I.C.E.X. prend alors en charge le coût du transport. Au retour, chaque exposant recontactera individuellement chacun des centres pour récupérer son produit. Une subvention leur sera peut-être accordée pour les frais de transport restant à leur charge. En revanche, les frais de séjour, la location des stands restent à la charge des exposants. L'I.C.E.X a seulement servi d'intermédiaire en fournissant les noms d'agences de voyages pour les réservations.

    L'opération transport a été sous-traitée à la suite d'un appel d'offres, de même que l'aménagement-décoration et l'organisation du service d'accueil. "La démarche est la même, déclare M. Luis Martin, lorsque nous voulons organiser une foire, nous lançons un concours auprès des cabinets de décoration". Le décorateur apporte avec lui tous les éléments nécessaires. Il est soumis à un délai rigoureux en raison de l'importance des travaux à effectuer. Pour Expotecnia' 92, le local a été loué du 20 Novembre au 20 Décembre.

    Dans les stands

    Expotecnia'92, dans l'enceinte du grand palais de la Foire Internationale de Casablanca, a ouvert ses portes. Plus de 20.000 visiteurs sont attendus à cette manifestation. Une fois franchie la porte d'entrée, le regard embrasse un grand espace disposé en trois secteurs et deux niveaux. D'abord l'accueil visiteurs où le service d'ordre contrôle l'accès au lieu. Sur une large plate-forme un point renseignement a été placé avec un écran géant de télévision diffusant des films à caractère économique, et tout un aménagement de fleurs, d'arbustes et d'eau qui sourd d'une vasque, tout au fond, les services de l'I.C.E.X.

    L'accès à l'exposition est soumis à la délivrance d'une carte magnétique personnalisée, distribuée à plus de 13.000 opérateurs après réception des questionnaires-réponses de participation envoyés aux entreprises marocaines. Sur 18.000m2 d'exposition, dix secteurs d'activité sont présents, représentés par 155 entreprises leaders espagnoles, pour 4.000m3 de marchandises exposées d'une valeur de près de 1 milliard de Pesetas. Cent ouvriers, depuis le 16 Novembre, se sont employés au déballage et à la disposition. Plus de 60 hôtesses élégamment vêtues de robes rouges à pois blancs et de vestons bleu marine s'activent avec diligence.

    La disposition des stands des divers secteurs semble obéir à un ordre soigneusement étudié. A droite, "les installations clé en main et grands biens d'équipement", à gauche, les machines-outils et les machines agricoles. A l'autre bout se trouvent les services (banques, compagnie aérienne...) et l'électronique. Au centre, la techno-alimentation, les machines pour travaux publics. Dans les travées latérales les équipements industriels d'un côté, les machines pour plastiques et caoutchouc de l'autre. De l'ensemble se dégage une impression d'ordonnance et même de rigueur. De nombreux exposants ont prévu un accompagnement vidéo destiné à présenter, sous forme de documentaires, le fonctionnement de leurs machines. Certaines, en marche, comme celles du plastique, de l'emballage des gâteaux, ou de la mise en boîte des conserves, remplissaient l'air d'un vrombissement supportable.

    K.L.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc