×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

. ... et les partis politiques en colère

Par L'Economiste | Edition N°:1787 Le 10/06/2004 | Partager

. Le RNI est le plus touché par la grogne des cadres. Ils reprochent au président d’avoir coopté des technocrates au détriment des leurs. Alioua a payé le prix de son opposition à El Yazghi et de ses sorties lors de l’élection du maire de CasablancaDès l’annonce du remaniement ministériel et la composition du nouveau gouvernement, la classe politique entre en ébullition. C’est l’effervescence dans les états-majors des principaux partis qui composent la majorité gouvernementale. Au RNI, c’est la pagaille. Ahmed Osman est dans une situation embarrassante. Les ministres écartés du gouvernement, considérés comme ses proches, lui en veulent. Des cadres du parti ne comprennent pas comment leur président a pu accepter de coopter des technocrates, entrés au gouvernement sous l’étiquette du RNI, au détriment de dirigeants connus et reconnus. Un responsable du parti minimise l’affaire. Pour convaincre, il avance une autre hypothèse qui disculperait son président. Selon lui, Osman, en convalescence à l’étranger, aurait délégué Mustapha Oukacha, président de la Chambre des Conseillers, et Mohamed Bentaleb, membre du bureau exécutif et homme d’affaires ayant eu quelques démêlés avec la Justice à l’époque de la campagne d’assainissement. Dans les rangs de l’Istiqlal, c’est le calme qui précède la tempête. Les problèmes vont surgir au sein du parti, à partir de Marrakech, fief de M’hamed Lkhalifa. Pour certains militants du parti, le départ de Lkhalifa du gouvernement répond à un calcul. Selon eux, Abbas El Fassi a saisi cette occasion pour se débarrasser de son principal concurrent à la tête du parti. Ils vont plus loin en se demandant pourquoi leur secrétaire général, qui dispose d’un ministère d’Etat sans portefeuille, ne se retire pas en faveur de Lkhalifa ou d’un autre. En tout cas, après l’exposé de l’ex-ministre hier, devant le bureau exécutif, plusieurs membres lui ont manifesté leur solidarité. Sur un moindre registre, les attributions de Yasmina Baddou, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Développement social et de la Famille, ne sont pas définies. L’USFP n’est pas mieux lotie. Les amis de Mohamed El Yazghi ne sont pas contents. Sur le registre du protocole, leur chef se situe après Mohamed Bouzoubaâ, ministre de la Justice, dans la hiérarchie du gouvernement alors qu’il est le premier secrétaire du parti. On attendait que le Premier ministre corrige cette injustice, héritée de l’époque où le ministre de l’Aménagement du territoire n’était officiellement que le numéro deux du parti. En ce qui concerne Khalid Alioua, son départ du gouvernement s’explique par son opposition à Mohamed El Yazghi. D’ailleurs, ses amis du courant de Abderrahman Youssoufi, membres du bureau politique comme lui, n’ont pas réagi à son éloignement. Alioua paie également le prix de ses sorties à l’occasion de l’élection du président du Conseil de la ville de Casablanca.


Manoeuvres

Visiblement, l’Union démocratique de Bouazza Ikken, n’a pas intégré ce gouvernement. Selon une source proche du dossier, Ikken avait choisi Housseine Jamaï, pharmacien et ex-président de la commune de Khémisset. On devait lui confier le secrétariat d’Etat aux Télécoms. Cela n’a pas été le cas. Une manœuvre initiée par Ahmed Moussaoui, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, et ses amis, a fait capoter le projet. Ils se sont opposés à ce choix et ont menacé de se retirer si le parti n’obtenait pas plus. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc