×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Emirates passe à la vitesse supérieure

Par L'Economiste | Edition N°:2200 Le 25/01/2006 | Partager

. Six nouvelles destinations à inaugurer en ce début 2006. La compagnie pense à de nouvelles possibilités au MarocOù s’arrêtera donc Emirates? La compagnie aérienne des Emirats arabes basée à Dubaï, qui compte 20 années de vol au compteur, espère bien continuer sur sa lancée en poursuivant son extension, comme l’a annoncé mardi à Casablanca, Ali Al Shamsi, directeur régional pour le Maroc, le Sénégal et la Mauritanie. La compagnie internationale inaugurera prochainement, six nouvelles destinations: Abidjan, Hambourg, Pékin, Nagoya, Calcutta et Thiruvananthapuram en Inde. “En ce début 2006, nous continuerons à augmenter notre rendement, à chercher des opportunités auprès des marchés à fort potentiel et accroître notre productivité”, déclare Al Shamsi. Au Maroc, face au nombre croissant de passagers, le 7e vol hebdomadaire de la compagnie est inauguré en mars 2005, après trois ans de services dans le Royaume (cf.www.leconomiste.com). Et Al Shamsi l’a promis: “Pour 2006, la compagnie continuera à offrir aux Marocains de nouvelles destinations auparavant inaccessibles”. Le rendez-vous donné dans la capitale économique était également l’occasion de faire le point sur les réalisations de l’année écoulée. Emirates a continué à renforcer sa capacité et à étendre son réseau, explique le directeur régional. “Nous avons lancé de nouveaux services vers les Iles Seychelles, Séoul et Alexandrie”.De même, la compagnie a augmenté ses vols d’une vingtaine de destinations, notamment vers l’Extrême-Orient. Ce qui porte aujourd’hui l’activité à près de 200 vols réguliers par jour et la desserte de 78 villes dans 55 pays, soit un vol qui décolle ou atterrit toutes les… 8 minutes! Par ailleurs, Emirates indique qu’en 2004/2005, quelque 12,5 millions de passagers ont emprunté les lignes de la compagnie et 838.000 tonnes de cargaisons ont été affrétées. La compagnie déclare, en outre, des bénéfices nets de 251 millions de dollars, soit l’équivalent de 2,5 milliards de DH, pour les six premiers mois de l’année fiscale 2005-2006 (du 1er avril au 30 septembre 2005). Ce qui représente une croissance de 7% par rapport à l’exercice précédent.Emirates a également annoncé avoir augmenté sa flotte avec l’acquisition, en novembre dernier lors du très médiatique Dubaï show, de 42 Boeing 777 pour un montant de 9,7 milliards de dollars, soit l’équivalent de plus de 97 millions. Ce qui porte sa flotte à 88 appareils opérationnels et 127 en commande, indique Al Shamsi pour une valeur de 35,5 milliards de dollars (355 milliards de DH).“Nous continuerons à augmenter notre rendement et chercher des opportunités auprès des marchés à fort potentiel”. Ali Al Shamsi, directeur régional de la compagnie Emirates, a dévoilé mardi 24 janvier à Casablanca, les ambitions de la compagnie pour 2006Céline PERROTEY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc