×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Diabète: Epidémie «vertigineuse»

Par L'Economiste | Edition N°:2416 Le 06/12/2006 | Partager

Le nombre de cas de diabète dans le monde prend des proportions «vertigineuses», en particulier parmi les jeunes, de plus en plus touchés en raison de l’évolution de leurs modes de vie, ont estimé lundi 4 décembre des experts réunis au Cap, dans le sud-ouest de l’Afrique du Sud. «Le principal défi aujourd’hui est de communiquer l’ampleur de cette épidémie», a déclaré Pierre Lefebvre, président sortant de la Fédération internationale du diabète (FID), à l’ouverture d’une conférence de 4 jours. Selon la FID, le diabète atteint «le chiffre vertigineux de 246 millions de personnes à travers le monde». «Si rien n’est fait, ce chiffre passera à 380 millions d’ici 20 ans», indique l’organisation dans un communiqué.«Les chiffres précédents ont sous-estimé l’étendue du problème, et même les prédictions les plus pessimistes étaient en-deçà des chiffres actuels», souligne le texte. Le Pr Lefebvre a fait part de son inquiétude concernant le nombre croissant d’enfants et d’adolescents touchés par les diabètes de type 2, généralement plus présents chez les adultes. «Il n’y a aucun doute que cela est lié aux questions de surpoids et d’obésité, et il est clair que l’augmentation de ces cas est liée aux changements profonds dans le mode de vie des enfants et adolescents au cours des 20 dernières années», a-t-il expliqué.Il a notamment cité le syndrome de la «nintendo-nisation» des enfants passant plus de temps devant un poste de télévision ou un ordinateur que dans des activités physiques. «C’est une véritable source d’inquiétude,» a-t-il ajouté, précisant que la FID souhaitait lancer une campagne en faveur d’un étiquetage spécifique des boissons et aliments destinés aux enfants. Selon la FID, chaque minute, 6 personnes meurent directement ou indirectement du diabète dans le monde.Cause de cécité, de défaillance rénale, d’amputation, de crise cardiaque et d’accident cardiovasculaire, le diabète touche plus durement les pauvres, contrairement aux idées reçues, selon lesquelles ce serait «une maladie de riches». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc