×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Développement: Le Japon va doubler son aide pour l’Afrique

    Par L'Economiste | Edition N°:2785 Le 27/05/2008 | Partager

    . La conférence Japon/Afrique se tient du 28 au 30 mai à Yokohama. 52 pays africains et 40 chefs d’Etat attendusL’Afrique est l’objet de convoitises et au centre d’enjeux de toutes sortes. Les pays développés s’intéressent de plus près à ses ressources naturelles, mais c’est aussi le cas de pays émergents comme la Chine, le Brésil et l’Inde ou plus récemment la Turquie (cf. www.leconomiste.com). Le Japon ne déroge pas à cette règle. Tous les quatre ans l’engagement de ce pays à l’égard de l’Afrique se concrétise par l’organisation de la Ticad(1). Mise en place depuis 1993 par le gouvernement japonais et parrainé par l’ONU, la Ticad se veut un cadre d’échange international entre le Japon et le continent africain. La 4e Ticad, qui se tiendra du 28 au 30 mai, dans la ville de Yokohama, au Japon, a pour but de renforcer la tendance positive en Afrique dans les domaines politiques et économiques. Durant trois jours, des initiatives concrètes de la communauté internationale seront discutées sous le thème: «Vers une Afrique qui gagne: un continent de l’espoir et de l’opportunité». 52 pays africains sont attendus, avec notamment la participation de 40 chefs d’Etat, auxquels s’ajouteront les représentants des principaux pays donateurs à commencer par les Etats-Unis, des pays d’Asie, ainsi que les représentants des organismes internationaux tels que la Banque mondiale, le Pnud et d’autres ONG. Le Maroc sera représenté par le Premier ministre, Abbas El Fassi, accompagné d’une importante délégation. Parmi les sujets qui seront débattus, figure l’accélération de la croissance économique du continent, l’accomplissement des objectifs du millénaire pour le développement, la question de l’environnement et du changement climatique ou encore l’apport d’une assistance pour la consolidation de la paix et la démocratie. La conférence de la Ticad IV a également l’intention de présenter des perspectives de développement futur qui permettront aux institutions africaines de collaborer étroitement avec les pays donateurs pour développer les infrastructures sur le continent.A la veille de la Ticad, le gouvernement japonais a annoncé le mardi 20 mai qu’il va doubler son aide publique au développement à l’Afrique pour soutenir les efforts du continent contre la pauvreté. Tokyo voudrait faire passer son aide à l’Afrique de 900 millions de dollars par an en moyenne entre 2003 et 2007 à 1,8 milliard de dollars en 2012, dons et prêts confondus. Pour se démarquer de Pékin, accusé de pratiquer une «diplomatie des ressources naturelles», le ministre des Affaires étrangères Masahiko Komura a déclaré en janvier que les Japonais n’attendaient «rien à court terme en retour» de leur aide, tout en espérant un «dividende appréciable à long terme».


    Le Maroc à l’African Zone Fair 2008

    EN marge de la Ticad IV, l’Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro) organise l’«African Fair Zone 2008». Objectif: présenter aux entreprises et aux consommateurs japonais les produits des 41 pays africains qui y participent. Une zone sera réservée aux entreprises japonaises intéressées par les pays africains afin de leur permettre de présenter leurs projets. Plusieurs séminaires et manifestations seront organisés afin d’exposer l’attractivité de l’Afrique. Un stand découverte alimentaire et un comptoir touristique sont également prévus afin de permettre aux visiteurs de déguster l’art culinaire africain et de s’informer sur le tourisme dans le continent noir. Les produits marocains, tels que le vin, l’huile d’olive, l’habillement et la maroquinerie, y seront exposés.Saad Souleymane BOUHMADI----------------------------------------------(1) Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc