×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Des pistes pour redynamiser le secteur africain de l'assurance

Par L'Economiste | Edition N°:509 Le 18/05/1999 | Partager

De notre envoyé spécial à Fès, Mohamed BENABID

· La faiblesse de l'activité économique en Afrique réduit la matière assurable

· M. Fathallah Oualalou réaffirme les principes de la libéralisation

"Il n'y a pas de croissance sans investissement et pas d'investissement sans épargne". Les propos de M. Fathallah Oualalou, présent au cours de la cérémonie d'ouverture de la 26ème conférence de l'OAA, résument à eux seuls les enjeux de la manifestation. L'ussefpéiste et ministre de l'Economie et des Finances (MEF), qui a fait une intervention courte mais remarquée, a ainsi expliqué que les pays africains n'avaient d'autres alternatives que de développer l'épargne longue(1). "Les crises mexicaines et asiatiques ont prouvé que nous ne pouvions plus compter sur les capitaux étrangers en raison de leur volatilité". Les taux d'endettement affichés par les économies africaines ne permettent pas non plus de recourir aux financements étrangers. Le continent dispose en revanche d'une épargne informelle. Et c'est peut-être là les gisements à exploiter. Les messages adressés entre les lignes par le ministre n'ont sans doute pas échappé aux patrons-assureurs marocains qui sont venus en force. Après avoir passé en revue les réformes engagées par le secteur des assurances au Maroc, il a affirmé que "les pays du continent doivent être dotés de secteur d'assurances ouvert et concurrentiel".
Une déclaration qui ne fera certainement pas plaisir à certains assureurs qui craignent aujourd'hui la date fatidique de la libéralisation.
Par ailleurs, abordant la question de la réassurance, M. Oualalou a réaffirmé la nécessité de redynamiser le secteur à travers "l'ouverture du capital des compagnies de réassurances nationales aux actionnaires extérieurs".

Cette déclaration intervient au moment où la SCR a reçu l'autorisation du MEF.
Développer l'assurance en Afrique, alors que le continent est aujourd'hui confronté à d'énormes difficultés financières relève aujourd'hui de la gageure. La faiblesse de l'activité économique réduit considérablement la matière assurable. Par ailleurs, malgré les avancées technologiques qui y sont associées, le secteur des assurances en Afrique reste orienté vers la demande. En d'autres termes, les attentes du consommateur ne sont pas prises en considération. Difficile dans ces conditions d'augmenter le taux de pénétration. En particulier en assurance-vie, une branche où les souscripteurs sont très sensibles aux critères de transparence", souligne M. Heinrich De Cock, directeur de Holandia Life Reassurance Compagny (Afrique du Sud).
Les contraintes sur lesquelles bute le développement de l'assurance-vie, qui est de l'épargne-longue par définition, sont d'ailleurs communes à de nombreux pays d'Afrique. A ce niveau, les problèmes de tarification ont largement été évoqués par les intervenants. De nombreux marchés continuent de travailler sur des bases statistiques qui ne correspondent pas du tout aux caractéristiques démographiques des populations locales (clin d'oeil à l'instruction n°20 du Ministère des Finances).
Indépendamment du volet tarification, les assureurs et réassureurs africains doivent redoubler d'imagination de manière à diversifier leur offre. Le recours à une approche financière pour la couverture de risques, notamment ceux qui sont réputés inassurables, semble voué à un plus grand avenir.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc