×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

Enseignement: Pas contents!

. Assumez!N'y a-t-il toujours pas de suite sur les livres scolaires bourrés de fautes? Pour moi, il n'y a aucun doute, que les négligences dans les manuels ne sont pas pardonnables, les responsables n'ont tout simplement pas fait leur travail. Alors maintenant qu'on sait ça et qu'on a des preuves, si vous voulez rendre espoir aux gens, assumez, assumons.Assumer est un verbe qui veut dire selon le petit Robert: «prendre à son compte, se charger de, endosser, supporter, accepter consciemment une situation, un état psychique, une condition». Je donne la définition au cas où les responsables ne sauraient pas ce que ça veut dire... on ne sait jamais par les temps qui courent.MarocmaRoche. Bonjour le développement!Ce sont les gens qui mènent la réforme de l'éducation qu'il faut réformer. Visiblement, ce sont des personnes qui n'ont aucune conscience de la portée de leurs actes. Mais le problème aussi, c'est que les parents se taisent, les professeurs subissent et les élèves sont de plus en plus perdus, de moins en moins éduqués. Bonjour, le développement!Je trouve ça ignoble parce que les obstacles ne sont pas foncièrement matériels dans cette réforme, mais humains, quel paradoxe! Ce que je trouve encore plus grave, c'est que ce livre circule toujours malgré l'alerte donnée... pauvre bled, où t'emmène-t-on?Omar F. Tanger. OGM-cannabis, même combatJe pense que le cannabis fait partie de notre économie. L'abolir? Ce serait perdre de l'argent et causer beaucoup de pauvreté. Le libre-échange veut qu'il en soit ainsi (on est libre d'exporter ce que l'on veut du moment que l'on respecte l'esprit de compétitivité). L'OMC, si elle veut nous empêcher d'exporter le cannabis, doit par là même empêcher l'exportation des OGM: tous les deux sont nocifs.Omar G. Béthune, France. Moudawana: libertés?Autant de bonnes choses que de mauvaises dans le nouveau texte de la Moudawana. Mais a-t-on cherché un équilibre accepté par tous et toutes surtout au sein d'une société où le taux d'analphabétisme dépasse les 60%? Comment certaines libertés accordées vont être interprétées et exercées? Il faudra s'attendre à plusieurs drames. A-t-on besoin d'en arriver jusque-là pour repenser la chose? En réalité, la réforme de la Moudawana, dans sa forme actuelle, est critiquée même par les femmes.Il faudra appliquer le code de la route «la vitesse tue» «passer à la vitesse supérieure graduellement”. MerciMounir B., Rabat. Aveuglement des ArabesEntre Saddam et Sharon - du reste soutenu par les cow-boys de la Maison-Blanche- c'est la raison du plus fort qui l'emporte. Mais il n'y a pas que ça. Les Arabes assument une grande part de responsabilité à cause de leur aveuglement volontaire et de leur discours grandiloquent qui persistent dans l'ignorance totale des réalités. Quand on entendait Nasser parler, on croyait que l'Egypte était devenue une puissance militaire redoutable. Or, tout l'arsenal de Nasser était importé et rien n'était inventé par les Arabes, si ce n'est le même discours grandiloquent et insuffisant. La défaite de 1967 a montré aux Arabes ce qu'ils sont en réalité. Pourtant, certains dictateurs arabes de pacotille refusent de retenir les leçons du passé et veulent être les dignes héritiers de Nasser. Au lieu d'offrir à leurs pays un meilleur avenir et à leurs peuples une meilleure instruction et un accès à la modernité et aux droits de l'homme, ils ont continué à réprimer leurs propres nations et à les gonfler à bloc contre des ennemis lointains. Certains ont même poussé la bêtise jusqu'à financer le terrorisme international et se procurer des armes de destruction massive. Le pire de tous était Saddam, car il a fait rater à l'Irak son rendez-vous avec l'Histoire. Il a fait perdre à son pays pas moins d'un demi-siècle de progrès économique, scientifique et civilisationnel. Il est allé jusqu'à hypothéquer l'avenir de tous les Arabes. Désormais, tout progrès scientifique ou économique d'un pays arabe sera perçu comme une menace pour la sécurité des Etats-Unis.Saâd B. Meknès. CitoyenneEn premier lieu, le code de la famille est une bonne chose pour notre société qui a toujours considéré la femme comme citoyenne de second ordre. L'égalité homme/femme, même si ça mettra beaucoup de temps à se concrétiser est un pas en avant pour l'établissement d'une société égalitaire. L'adoption était prévisible car qui oserait se mettre en dehors des balises de la modernité? Le jeu était biaisé dès le début mais des fois cela s'impose et donne un bon projet. Restera toujours le cas du mariage sans le consentement des parents qui posera problème, notre société est une société patriarcale depuis des siècles et ce n'est pas du jour au lendemain que cela changera; le changement se fera dans la douleur et jusqu'à preuve du contraire, aucun accouchement ne s'est fait sans douleurs. En espérant que ça ne donnera pas un mort-né. Bravo encore une fois pour les femmes!Karim , Montréal


Avez-vous peur pour votre retraite?

. Dette de l'Etat envers la CMRL'Etat marocain reconnaît devoir 16 milliards de dirhams à la Caisse marocaine de retraite (CMR) en tant que part patronale! Je pense que la Caisse doit d'abord récupérer cette somme qui appartient à l'ensemble des fonctionnaires qu'ils soient à la retraite ou en activité. Ce n'est pas une aumône qu'ils réclament. Ce n'est qu'une fois débarrassé de sa dette que le gouvernement pourrait honnêtement nous parler d'équilibre ou de déséquilibre des caisses de retraite.Mohamed El Allam, Agadir. Chercher les actifsCinq actifs cotisent pour un retraité. Demain, si on ne prend pas les mesures adéquates, un actif ne trouvera peut-être pas une seule personne pour lui rendre la monnaie. La natalité ne dépasse pas 2,5%. Alors à votre avis, dans 30 ans ou 50 ans, le Maroc aura les mêmes problèmes que les Européens! Que faire?Ouyachou. Attention!Les scénarios élaborés et présentés, dans leur majorité par le département des Finances, lors du dernier colloque suscitent l'inquiétude voire la peur de milliers de fonctionnaires et salariés. Le scénario le plus dangereux est celui préconisant la diminution du taux actuel qui est de 2,5 à 1,75%. A ceux qui bricolent de telles «idées», nous disons ATTENTION.Chafik J., Rabat


Jettou je t'aime, Jettou je te hais

. Un grand bravo à Jettou Bonjour mes amis, je voudrais dire que Jettou est un technocrate qui sait exactement ce qu'il fait. La preuve, c'est le changement du discours étatique. Maintenant, l'Etat ne dit plus que des discours, mais en plus, il montre les démarches à suivre pour avancer dans la réforme ou la mise à niveau. Personnellement, je fais confiance au gouvernement Jettou. Asmaa Hani, Settat. Bonne chanceJe pense que ce gouvernement va tracer une nouvelle trajectoire pour le travail gouvernemental. Il a tout fait pour réussir et aider le peuple à refaire confiance à l'administration. Jawad. Il s'est fait avoir Jettou n'aurait jamais dû accepter ce poste. Il s'est fait avoir car il a sous-estimé le pouvoir du «gouvernement de l'ombre». On retiendra de son passage qu'il est celui qui n'a jamais su dire non, qui a couvert le scandale d'embauches Najjat, celui qui a accordé une augmentation à nos parlementaires. Il n'a jamais su communiquer ni présenter un programme aux citoyens ignorants que nous sommes, laissant ainsi le champ libre aux politiciens qui n'ont d'ailleurs plus aucun crédit auprès de la population. Nous devons le remercier pour nous avoir montré les limites de l'autorité que pouvait avoir un Premier ministre et démontré que rien n'a changé..Abdel B. Casablanca. Après les dinosaures, le souffle!Après des années de plomb et une scène politique occupée par les dinosaures, le gouvernement de Monsieur Jettou (je veux que vous écriviez Monsieur, si vous publiez ma lettre) a enfin apporté un second souffle important. D'abord, nous constatons que le pragmatisme commence à germer dans la conscience du gouvernement. Ensuite, l'activité de Monsieur Jettou à l'étranger est menée de main de maître. Et surtout, le gouvernement commence à actualiser les questions importantes telles que le chômage des jeunes cadres, les bidonvilles, la structure économique, la question des impôts et de la sécurité sociale sans oublier la question des femmes et de la famille. La désignation de Jettou a été une réussite réelle puisque, enfin, on ose ouvrir les portes et les fenêtres fermées. Car poser un problème, en discuter est déjà un grand pas en avant. Pour juger de l'importance de ce gouvernement, il faut le comparer à l'alternative, si alternative réaliste il y a en ce moment crucial du développement de notre pays. Le plus grand atout de ce gouvernement est sa volonté de modernisme dans le respect de nos traditions. J'ai cependant une critique touche le secteur de la santé et de l'environnement. Si Jettou réalisait qu'une réforme radicale, nationale de la santé et de l'environnement se traduirait par la création de milliers sinon de millions d´emplois alors le Maroc aura de bonnes chances pour décoller. Sans oublier l'enseignement. Bilan: positif mais beaucoup d'efforts restent à fournir. De la part du gouvernement mais aussi de la part des citoyens. Le potentiel du Maroc est énorme à condition d'en connaître la valeur.Dr Zoubir, fidèle lecteur, Suède. Qui a voté pour Jettou!Je pense que partout dans toutes les démocraties du monde, lorsqu'on vote, on le fait sur la base d'un programme politique, économique et social de chaque parti politique. Je me demande encore aujourd'hui en tant que contribuable marocain, c'est quoi le programme de l'actuel gouvernement? Qui a donc voté pour Jettou? Est-ce qu'il a une stratégie bien claire avec des objectifs bien précis ou simplement on gère les affaires à la manière des sapeurs-pompiers? En tant que citoyen marocain, j'ai l'impression que le gouvernement comme d'ailleurs les communes urbaines n'ont aucune considération du poids de vote des Marocains. Une fois votés, nos élus (ministres, parlementaires...) engagent une course contre la montre pour rentabiliser leurs mandats parce qu'ils ne garantissent pas une réélection; une vision myope et non patriotique. Pour répondre à la question du forum, je dirais que la perte d'espoir du Marocain de son pays et ses institutions rend le jugement du bilan du gouvernement comme l'un des derniers soucis d'un simple citoyen marocain analphabète et laisse l'occasion à notre élitiste société civile d'aborder la question.Rachid Sabbar. Le meilleurJe pense que le gouvernement Jettou est jusqu'à maintenant le meilleur qu'a itconnu le Maroc. Il est plus axé sur les investissements, le suivi des étapes de la réalisation des projets. Il ne faut pas oublier les difficultés que rencontre le Maroc actuellement au point de vue compétition étrangère dans un marché de plus en plus mondialisé. Le projet de libre-échange avec les États-Unis est un projet qui nécessite beaucoup de travail de la part de tous les ministères et pour moi, c'est une réalisation majeure que le Maroc est en train de faire. C'est un sujet long à débattre, mais dans tous les cas, beaucoup de changements surviennent actuellement au Maroc dans le bon sens grâce à Driss Jettou et son équipe. Merci de me publier rapidement.Rachid Laghmari. Jettou, c'est quelqu'un de bienMonsieur Jettou, c'est quelqu'un de bien. Mais nous ne pouvons rien penser de son gouvernement, tout simplement parce que nous n'avons pas voté pour lui: il n'a pas été candidat, il n'a pas de parti politique. De ce fait, nous pensons que notre opinion ne compte pas. Internaute de Tétouan. AudaceUn gouvernement qui a l'audace de ses idées. Un gouvernement qui s'est donné des priorités et qui se bat pour tenir ses promesses. Un gouvernement qui a eu l'intelligence d'ouvrir pratiquement tous les chantiers contenus dans la déclaration d'investiture. C'est la chose la plus importante, ceci lui donnera l'occasion de faire de l'auto-régulation tout au long de son mandat.Je pense que c'est un gouvernement qui est et qui restera très pratique, contrairement à celui de Abderahamane El Yousoufi qui avait des priorités de cadres et d'institution. Le gouvernement Jettou qui a l'audace d'entamer des chantiers très lourds: la mise à niveau, l'AMO, les infrastructures, les télécoms, la réforme universitaire! Oui, il y a des problèmes, mais il faut y croire en ce Maroc. Et mettons-y la main, tout en commençant par moi-même.Jaafar Dehbi. Rien de résolu C'est un gouvernement qui ressemble aux précédents avec toutefois une différence à sa tête, un Premier ministre apolitique. C'est-à-dire qui ne représente pas la majorité au sein du Parlement. C'est un gouvernement inexpérimenté, sans projet, sans programme économique et social... Bref, ce gouvernement n'a pas résolu les problèmes sociaux et économiques du pays.Mohamed Amine, fonctionnaire. DéfisBonjour Jettou. Connais-tu la corruption? Connais-tu le scandale de la CNSS? Connais-tu l'éducation et la santé? Ce sont tes vrais défis. J'écris à Jettou et son gouvernement.Lecteur fidèle du Canada. Un gouvernement économisteJe pense que le gouvernement de Jettou a eu plusieurs défis à surmonter durant toute cette période, en commençant par les attentats du 16 mai 2003 et cette lutte contre le terrorisme. Ensuite, sur le plan économique à savoir les accords de libre-échange avec l'UE et l'USA. Je crois que sur le premier volet, le gouvernement a donné plus qu'il fallait. Concernant les relations de libre-échange, je crois que l'accord est l'un des défis conclus avec succès par le gouvernement; les négociations avec les Américains marchent bien dans la mesure où le Maroc s'accroche à ses demandes.Yassir Bouzekraoui. Triste mascaradeDe quel gouvernement parlons-nous ? 1-A propos de la légitimité du Premier ministre:Conformément à la Constitution (article 24) «le Roi nomme le Premier ministre», mais celui-ci doit provenir d'une majorité parlementaire élue par les Marocains. Donc, on ne peut pas parler de légitimité de cet homme. Mais vous me diriez, de quelle majorité parlementaire je parle et de quels partis politiques si politique il y a au Maroc? Je vous affirme que le schéma politique actuel au Maroc est une triste mascarade.2- A propos du rendement du gouvernement. Selon les derniers chiffres dont je dispose, il y a actuellement plus de 2 millions de Marocains qui vivent à l'étranger, mais ceci n'est pas un problème, quoique la majorité de ceux qui quittent le Maroc sont d'un niveau intellectuel appréciable et qui peuvent contribuer à l'essor du pays. Plus de la moitié de la population est encore analphabète, et j'en passe du rang mondial du Maroc basé sur son taux de PIB ou le nombre des Marocains vivant sous le seuil de la pauvreté. Que fait le ministre de la Santé quand de multiples cas de décès surviennent suite à des négligences médicales avérées. Pour un gouvernement qui se respecte, le ministre de la Santé qui est poursuivi par la clameur publique doit démissionner. Que fait le ministre de la Justice quand la corruption gangrène toujours l'administration marocaine? Que fait le ministre du Tourisme? Pourquoi le Maroc n'est-il pas la première destination des Européens alors que la Tunisie l'est?Abdelatif Laamrani, Montréal

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc