×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

Enseignement: Pas contents!

. Assumez!N'y a-t-il toujours pas de suite sur les livres scolaires bourrés de fautes? Pour moi, il n'y a aucun doute, que les négligences dans les manuels ne sont pas pardonnables, les responsables n'ont tout simplement pas fait leur travail. Alors maintenant qu'on sait ça et qu'on a des preuves, si vous voulez rendre espoir aux gens, assumez, assumons.Assumer est un verbe qui veut dire selon le petit Robert: «prendre à son compte, se charger de, endosser, supporter, accepter consciemment une situation, un état psychique, une condition». Je donne la définition au cas où les responsables ne sauraient pas ce que ça veut dire... on ne sait jamais par les temps qui courent.MarocmaRoche. Bonjour le développement!Ce sont les gens qui mènent la réforme de l'éducation qu'il faut réformer. Visiblement, ce sont des personnes qui n'ont aucune conscience de la portée de leurs actes. Mais le problème aussi, c'est que les parents se taisent, les professeurs subissent et les élèves sont de plus en plus perdus, de moins en moins éduqués. Bonjour, le développement!Je trouve ça ignoble parce que les obstacles ne sont pas foncièrement matériels dans cette réforme, mais humains, quel paradoxe! Ce que je trouve encore plus grave, c'est que ce livre circule toujours malgré l'alerte donnée... pauvre bled, où t'emmène-t-on?Omar F. Tanger. OGM-cannabis, même combatJe pense que le cannabis fait partie de notre économie. L'abolir? Ce serait perdre de l'argent et causer beaucoup de pauvreté. Le libre-échange veut qu'il en soit ainsi (on est libre d'exporter ce que l'on veut du moment que l'on respecte l'esprit de compétitivité). L'OMC, si elle veut nous empêcher d'exporter le cannabis, doit par là même empêcher l'exportation des OGM: tous les deux sont nocifs.Omar G. Béthune, France. Moudawana: libertés?Autant de bonnes choses que de mauvaises dans le nouveau texte de la Moudawana. Mais a-t-on cherché un équilibre accepté par tous et toutes surtout au sein d'une société où le taux d'analphabétisme dépasse les 60%? Comment certaines libertés accordées vont être interprétées et exercées? Il faudra s'attendre à plusieurs drames. A-t-on besoin d'en arriver jusque-là pour repenser la chose? En réalité, la réforme de la Moudawana, dans sa forme actuelle, est critiquée même par les femmes.Il faudra appliquer le code de la route «la vitesse tue» «passer à la vitesse supérieure graduellement”. MerciMounir B., Rabat. Aveuglement des ArabesEntre Saddam et Sharon - du reste soutenu par les cow-boys de la Maison-Blanche- c'est la raison du plus fort qui l'emporte. Mais il n'y a pas que ça. Les Arabes assument une grande part de responsabilité à cause de leur aveuglement volontaire et de leur discours grandiloquent qui persistent dans l'ignorance totale des réalités. Quand on entendait Nasser parler, on croyait que l'Egypte était devenue une puissance militaire redoutable. Or, tout l'arsenal de Nasser était importé et rien n'était inventé par les Arabes, si ce n'est le même discours grandiloquent et insuffisant. La défaite de 1967 a montré aux Arabes ce qu'ils sont en réalité. Pourtant, certains dictateurs arabes de pacotille refusent de retenir les leçons du passé et veulent être les dignes héritiers de Nasser. Au lieu d'offrir à leurs pays un meilleur avenir et à leurs peuples une meilleure instruction et un accès à la modernité et aux droits de l'homme, ils ont continué à réprimer leurs propres nations et à les gonfler à bloc contre des ennemis lointains. Certains ont même poussé la bêtise jusqu'à financer le terrorisme international et se procurer des armes de destruction massive. Le pire de tous était Saddam, car il a fait rater à l'Irak son rendez-vous avec l'Histoire. Il a fait perdre à son pays pas moins d'un demi-siècle de progrès économique, scientifique et civilisationnel. Il est allé jusqu'à hypothéquer l'avenir de tous les Arabes. Désormais, tout progrès scientifique ou économique d'un pays arabe sera perçu comme une menace pour la sécurité des Etats-Unis.Saâd B. Meknès. CitoyenneEn premier lieu, le code de la famille est une bonne chose pour notre société qui a toujours considéré la femme comme citoyenne de second ordre. L'égalité homme/femme, même si ça mettra beaucoup de temps à se concrétiser est un pas en avant pour l'établissement d'une société égalitaire. L'adoption était prévisible car qui oserait se mettre en dehors des balises de la modernité? Le jeu était biaisé dès le début mais des fois cela s'impose et donne un bon projet. Restera toujours le cas du mariage sans le consentement des parents qui posera problème, notre société est une société patriarcale depuis des siècles et ce n'est pas du jour au lendemain que cela changera; le changement se fera dans la douleur et jusqu'à preuve du contraire, aucun accouchement ne s'est fait sans douleurs. En espérant que ça ne donnera pas un mort-né. Bravo encore une fois pour les femmes!Karim , Montréal


Avez-vous peur pour votre retraite?

. Dette de l'Etat envers la CMRL'Etat marocain reconnaît devoir 16 milliards de dirhams à la Caisse marocaine de retraite (CMR) en tant que part patronale! Je pense que la Caisse doit d'abord récupérer cette somme qui appartient à l'ensemble des fonctionnaires qu'ils soient à la retraite ou en activité. Ce n'est pas une aumône qu'ils réclament. Ce n'est qu'une fois débarrassé de sa dette que le gouvernement pourrait honnêtement nous parler d'équilibre ou de déséquilibre des caisses de retraite.Mohamed El Allam, Agadir. Chercher les actifsCinq actifs cotisent pour un retraité. Demain, si on ne prend pas les mesures adéquates, un actif ne trouvera peut-être pas une seule personne pour lui rendre la monnaie. La natalité ne dépasse pas 2,5%. Alors à votre avis, dans 30 ans ou 50 ans, le Maroc aura les mêmes problèmes que les Européens! Que faire?Ouyachou. Attention!Les scénarios élaborés et présentés, dans leur majorité par le département des Finances, lors du dernier colloque suscitent l'inquiétude voire la peur de milliers de fonctionnaires et salariés. Le scénario le plus dangereux est celui préconisant la diminution du taux actuel qui est de 2,5 à 1,75%. A ceux qui bricolent de telles «idées», nous disons ATTENTION.Chafik J., Rabat

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc