×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Challenger 2006: Les projets pour l’agriculture primés

Par L'Economiste | Edition N°:2252 Le 10/04/2006 | Partager

. Anass Chleyah récompensé par le jury. Abdelkrim Mostalih plébiscité par le public C’est Anass Chleyah, ingénieur agronome de 27 ans, qui a remporté, samedi, la finale Maroc de la deuxième édition de Challenger. A un membre du jury de Challenger 2006 qui lui prodiguait quelques conseils, Chleyah avait tout simplement répondu: «oui, monsieur.. !», tel un jeune écolier. Le même jury a dit au jeune entrepreneur «oui, monsieur, vous avez gagné». L’autre vainqueur est Abdelkrim Mostalih. Le public a voté pour son projet de culture de pistaches dans la région d’El Kalâa des Sraghna. L’un et l’autre recevront 200.000 DH chacun de la part de 2M. En plus de la promesse du PDG d’Attijariwafa bank, Khalid Ouadghiri, de veiller au financement de leurs projets et d’assurer la prise en charge de l’externalisation du traitement des salaires et de la comptabilité de leurs entreprises. A la même occasion, il a annoncé que l’institution financière va débloquer, dès le 1er juin 2006, pas moins d’un milliard de DH au profit des porteurs de petits projets qu’il a estimés entre 3.000 et 4.000. La réalisation de ces projets va permettre la création de quelque 15.000 emplois, a indiqué Ouadghiri.Le projet d’Anass Chleyah porte sur la fabrication de fertilisants et de biostimulants locaux pour l’agriculture. La production se fera à partir de «déchêts locaux», notamment agricoles. Les produits fertilisants et biostimulants seront adaptés aux conditions marocaines, assure Chleyah. Quant à Abdelkrim Mostalih, qui a mobilisé la sympathie du public, il croit dur comme fer en son projet de faire pousser des pistachiers dans la région des Rhamna. Une terre austère, au sol à forte salinité. Son ambition est de valoriser au moins 30.000 hectares dont 5 millions de terres inexploitées et «abandonnées». Le pistachier est, dit-il, un arbre tolérant la salinité. Des expériences menées par l’Institut national de recherche agronomique (INRA) ont conclu à un taux de 98% de survie du pistachier en milieu salin. Les quatre autres projets finalistes n’ont pas été laissés-pour-compte. Leurs initiateurs recevront, eux aussi, des aides pour leur permettre de les financer. A rappeler que 1.500 jeunes ont participé aux épreuves éliminatoires de Challenger 2006. J.E. HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc