×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Textile: Le diktat chinois continue
De notre correspondant permanent à Bruxelles, Aziz BEN MARZOUQ

Par L'Economiste | Edition N°:2252 Le 10/04/2006 | Partager

. Maroc et Tunisie perdent du terrain, selon le Cedith. Pantalons et jeans: Cinq fois plus d’exportations chinoises en EuropeDepuis la levée des quotas sur le marché mondial du textile/habillement en janvier 2005, la Chine s’impose de plus en plus comme l’habilleur en chef des consommateurs européens. Selon le Cedith (Centre euromed des dirigeants textile-habillement), les ventes d’habillements chinois sur le marché européen ont augmenté de 46% en 2005, par rapport à 2004 et atteignent une valeur de 16,8 milliards d’euros (sur un total de 53 milliards d’euros). L’Empire du milieu est suivi de loin par l’Inde dont les exportations s’élèvent à 3,2 milliards d’euros, soit une augmentation de +30%. La Turquie est également présente sur le podium avec une progression de 4,2% pour une valeur de 8 milliards d’euros. La domination de plus en plus marquée de la Chine se fait au détriment de la plupart des autres producteurs asiatiques mais surtout des pays euroméditerranéens qui sont relégués très loin derrière. En 2005, les exportations marocaines ont reculé de 7,5% et celles de la Tunisie de 5,8%. Question parts du marché européen d’habillement, les fournisseurs méditerranéens, y compris la Turquie, ont perdu du terrain entre 2003 et 2005. Celles du Maroc passent ainsi de 5,3% en 2003 à 4,2% en 2005. Idem pour la Tunisie: de 5,8% en 2003 elles n’atteignent plus que 4,6% en 2005. En 2005, l’Union européenne a importé pour 7,19 milliards d’euros de T-shirts, polos et sous-pulls. Le marché est, dit-on porteur et il est alimenté notamment par la Turquie. Ici aussi, la Chine progresse de manière exponentielle alors que le Maroc et la Tunisie déclinent encore une fois.Rayon pulls, chandails et cardigans, l’Union a importé en 2005 pour une valeur de 7,17 milliards d’euros et là encore la Chine a vu ses exportations exploser. Avec des ventes de 1,58 milliard d’euros, elle est devenue à présent le premier fournisseur de l’Europe. Une évolution qui s’est faite notamment au détriment de la Turquie, jusqu’alors premier fournisseur. La Turquie comme les autres fournisseurs importants voient les exportations vers l’Europe stagner ou baisser.Pour ce qui est des importations européennes de pantalons et de jeans, celles-ci se sont élevées à 9,28 milliards d’euros en 2005. Les professionnels du Cedith affirment que là aussi le marché européen est porteur, croissant au rythme annuel moyen de + 10,5 %depuis 1998. Ici aussi les importations en provenance de Chine croissent de manière exponentielle : avec 1,487 milliard d’euros, les Chinois ont réussi à quintupler leurs ventes en 2005 par rapport à 2004 et s’imposent donc comme le premier fournisseur du marché européen. La Turquie est reléguée au deuxième rang avec 1,467 milliard d’euros avec des exportations qui ont tendance à stagner. Les autres grands fournisseurs stagnent ou reculent : la Tunisie (876 millions d’euros en 2005), la Roumanie (861 millions d’euros) et le Maroc (669 millions d’euros).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc