×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Casablanca: La région renonce à son siège au profit du logement social

Par L'Economiste | Edition N°:1614 Le 02/10/2003 | Partager

. La session de septembre a eu lieu mardi. Sur 110 membres, à peine 21 étaient présentsLe Conseil régional de Casablanca a tenu, avant-hier mardi, sa session de septembre, la dernière de l'actuel mandat. Les conseillers ont brillé par leur absence. Sur les 110 membres que compte le Conseil de la région, seuls 21 étaient présents. Le plus important des points du jour était le vote du budget. Celui-ci n'a pas suscité un grand débat mises à part quelques remarques des membres du Conseil.Pour un intervenant, le budget maigre de la région n'est pas au niveau des attributions. Les autorités de tutelle doivent revoir cette question pour faire de la région une collectivité locale à part entière. Un autre conseiller parle de “la mise à mort de la démocratie locale”, insinuation faite aux élections des mairies. Et de dire à propos du budget que “celui-ci ne permet pas de réaliser les trois objectifs élevés au rang de principes: le travail productif, l'enseignement utile et le logement décent”. Juste après son intervention, il a quitté la salle de réunion. Et le président du Conseil de lui lancer: “Attendez d'entendre la réponse. Ce n'est pas normal d'abandonner les travaux de la session avant la fin”. D'un autre côté, un conseiller déplore le caractère routinier et classique de la présentation des finances de la région: “Il faut innover pour trouver des ressources supplémentaires et ne pas se contenter d'un budget de fonctionnement”.Dans sa réponse, le président du Conseil, Mohammed Labssir, regrette l'absentéisme des conseillers mais aussi des membres du bureau. Au sujet de la classification du budget, celle-ci est imposée par l'architecture comptable que doit respecter chaque loi de Finances. Mais du reste, Labssir reconnaît l'insuffisance du budget qui ne permet pas de relever les défis qu'impose la conjoncture. En dépit de cela, la région a pu réaliser de bonnes actions dans différents domaines, tient-il à préciser.Ces quelques remarques n'ont cependant pas influencé le vote. Le budget a été adopté par 20 voix contre une abstention. Ce budget est de l'ordre de 92.784.000 DH dont 24.784.000 DH comme dépenses de fonctionnement. Ce qui permet de dégager un excédent prévisionnel de 68.000.000 DH.Autre point à l'ordre du jour: l'annulation de la décision du Conseil d'acquérir le siège de la région. Les membres ont décidé d'affecter 55.100.000 DH à la construction de logements sociaux au profit des populations pauvres. Ce point a été voté à l'unanimité. De même que les deux autres points restants: conclusion d'accord de partenariat avec la municipalité de Mohammédia et changement d'affectation dans le budget d'équipement.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc