×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Business: Les Canadiens tissent leur toile

Par L'Economiste | Edition N°:3432 Le 27/12/2010 | Partager

. Les diplômés de Sherbrooke dans leur rôle LA Canada semble subitement découvrir les opportunités qu’offre le Maroc. De plus en plus d’opérateurs économiques canadiens manifestent l’intérêt pour le Royaume. Occasion pour l’Association marocaine des diplômés de l’université de Sherbrooke (Amdus) de tenir son rôle de «facilitateur». Elle multiplie les cycles de conférences et tables rondes pour des mises en relations des membres des communautés d’affaires canadiens et marocains. Le dernier en date, la rencontre organisée en fin de semaine dernière à Casablanca sur le thème: «les capacités industrielles canadiennes et opportunités d’affaires et de partenariat avec le Maroc». L’objectif de cette rencontre, selon Bachir Baddou, président de l’Amdus, «c’est de donner un coup d’accélérateur aux relations commerciales canado-marocaines». Echanges relativement modestes. En 2009, les exportations canadiennes de biens et équipements vers le Maroc (son 3e partenaire sur le continent après l’Egypte et l’Afrique du Sud) ont certes enregistré une croissance de 23% mais elles se sont établies à 375 millions de dollars canadiens (3,1 milliards de DH). Elles sont essentiellement composées de matières premières et produits agroalimentaires (blé, légumineuses, produits laitiers, crustacés). Mais, à en croire l’ambassadeur du Canada au Maroc, Christopher Wilkie, «les choses évoluent dans le bon sens». L’offre exportable canadienne vers le Maroc s’est fortement étoffée notamment dans les huiles de pétrole, les produits de l’acier, la machinerie et les équipements miniers, les véhicules industriels, les papiers et cartons, le bois de construction. Le Canada, c’est surtout une expertise en matière de formation. Il accueille actuellement 3.000 étudiants marocains. Côté offres en destination du Maroc, c’est surtout dans le domaine aérospatiale et aéronautique, des énergies et mines, de la technologie d’information, d’ingénierie et l’agro-industrie.Par contre, les exportations marocaines vers le Canada continuent de marquer le pas. A fin 2009, elles se chiffraient à 138 millions de dollars et concernaient essentiellement les agrumes, les vêtements confectionnés et les chaussures, les produits de la pêche, les circuits électroniques, les légumes en conserve, le minerais de fluorine et de barytine.B. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc