×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Berrechid: La Justice annule l'élection de Ben Chaïb

Par L'Economiste | Edition N°:1618 Le 08/10/2003 | Partager

. Abdallah Kadiri retrouve toutes ses chances d'occuper le fauteuil de président du Conseil municipal C'est à un véritable retournement de situation que l'on a assisté lundi dernier vers 21 heures, à Berrechid. En effet, Mohamed Ben Chaïb ne sera pas président du Conseil municipal. Le Tribunal de première instance de cette ville a rendu son jugement concernant le recours qui avait été introduit par Abdallah Kadiri, secrétaire général du Parti National Démocratique (PND) et qui était candidat à la présidence. Ce recours porte sur deux infractions: d'une part, l'urne réservée au vote est demeurée ouverte durant toute la séance d'élection du président et, d'autre part, Mohamed Ben Chaïb n'avait pas présenté sa démission en tant que président de la Chambre d'agriculture de la province de Settat huit jours avant le dépôt de sa candidature à la présidence du Conseil municipal, comme le stipule la loi. Les dispositions du code électoral sont claires là-dessus et considèrent les deux faits comme des infractions pouvant entraîner l'annulation du vote. La Cour a donné raison à Abdallah Kadiri et a donc simplement annulé l'élection de Mohamed Ben Chaïb du Parti de l'Istiqlal (PI) en tant que président du Conseil municipal. Après le prononcé du jugement, un membre du conseil, élu du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a été pris d'une crise d'hystérie dans la salle d'audience. Le PJD avait donné ses voix au candidat du PI permettant ainsi à Mohamed Ben Chaïb de remporter le siège de président. Le tribunal a également rendu son jugement dans un autre recours introduit par Mohamed Badri, candidat du Congrès National Ittihadi (CNI). Le recours porte sur 300 voix qui n'avaient pas été comptées au profit de Mohamed Badri. La Cour a rendu un verdict en sa faveur, ce qui a provoqué l'annulation de l'élection d'un candidat du PI. Le CNI étant pro-Kadiri, il lui offre ainsi une voix supplémentaire pour devenir président du Conseil municipal.Le leader du PND n'avait pu accéder à la présidence du Conseil municipal alors qu'il était donné gagnant dès la proclamation des résultats des élections du 12 septembre, grâce aux 13 sièges remportés par son parti dans cette ville. Il ne manquait à Abdallah Kadiri que 3 voix pour prendre les commandes du Conseil municipal. Mais il s'était vu damé le pion à la dernière minute par Mohamed Ben Chaïb grâce au désistement d'un élu qui avait décidé de “retourner sa veste” et de rejoindre le camp de Ben Chaïb. Ce dernier avait été élu président du Conseil municipal grâce aux voix notamment du Parti de la Justice et du Développement et de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP). Soit donc 16 voix contre 15 en faveur de son concurrent Abdallah Kadiri. A rappeler que cette élection avait été houleuse. Une altercation verbale entre les élus de certains partis s'était d'ailleurs transformée en véritable pugilat. Que va-t-il se passer maintenant? Abdallah Kadiri réussira-t-il à s'assurer une majorité confortable, ou au moins relative, qui lui permettrait d'occuper le fauteuil de président du Conseil municipal? Tout tend à croire que le secrétaire général du PND aura la tâche facile à la lumière des “irrégularités” constatées et condamnées par le tribunal et aussi du jeu des alliances. Il est certain qu'Abdallah Kadiri ne commettra pas deux fois la même erreur et saura trouver les voix qu'il lui faut. Affaire à suivre.Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc