×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agadir prépare son plan de développement régional

Par L'Economiste | Edition N°:1656 Le 05/12/2003 | Partager

. Une étude d’un coût de près de 4,5 millions de DH a été lancée. Un groupement maroco-étranger a été retenu à l’issue d’un appel d’offres pour la concevoir . Le délai d’exécution est de six mois La station balnéaire d’Agadir disposera bientôt d’un Plan de développement régional (PDR). Le coup d’envoi d’une étude a été donné tout récemment par Mohamed Ali Ghannam et Aziz Akhennouch, respectivement wali et président de la région Souss Massa Drâa. C’est un groupement constitué par SCET (Maroc), Détente Consultant (France), Mérimée Conseil (France) et Dirasset (Tunisie) qui a été chargé de la réalisation et de la conception de cette étude. Il a été retenu à l’issue de l’ouverture des plis d’un appel d’offres parmi 6 concurrents. Estimée à près de 4,5 millions de DH, cette étude, dont le délai d’exécution est de six mois, sera cofinancée par le ministère du Tourisme, le Conseil régional de Souss-Massa-Drâa, le Conseil préfectoral d’Agadir et la Commune urbaine d’Agadir. Les résultats attendus de ce travail sont l’élaboration d’une vision stratégique à l’horizon 2020. Il s’agit, concrètement, de préparer des plans marketing et de communication, ainsi que le renforcement de la desserte aérienne sur la destination. L’étude se fixe aussi comme objectif d’établir les actions à réaliser pour l’enrichissement du produit à travers l’animation et l’amélioration de la qualité urbaine de la ville. Pour guider la mise en oeuvre de ces mesures, une feuille de route sera également établie. En attendant, pour accompagner la réalisation de l’étude par le consultant, un comité restreint, piloté par le président du Conseil régional du tourisme (CRT) a été constitué. Il réunit, entre autres, les représentants du ministère du Tourisme, du CRT, de la Sonaba et de l’Agence urbaine.Pour rappel, l’élaboration des PDR est une action prévue dans l’accord d’application de l’accord-cadre 2001-2010. Dans ce dernier, il est précisé à l’article 53 que ces PDR seront élaborés par les Conseils régionaux du tourisme (CRT) pour couvrir la période 2002/2015, en perspective des objectifs assignés à chaque région dans le cadre de la vision 2010. Pour le moment, d’autres villes ont lancé également l’étude de leur PDR. Pour Agadir, une telle démarche permettra de définir le positionnement de la station, d’identifier ses produits complémentaires et la consolider.Face au développement récent de l’offre et aux projets touristiques en perspective, il est plus que jamais indispensable d’agir sur les points faibles. Ceci surtout qu’à partir de 2006, selon les prévisions de la stratégie 2010, la capitale du Souss sera fortement concurrencée par le futur pôle de Taghazout. La station nouvelle génération, d’une capacité prévisionnelle d’hébergement de 25.000 lits, pourrait bien lourdement affecter la destination Agadir si cette dernière n’étoffe pas son produit.


Près de 1/3 des nuitées du royaume

A une capacité d’hébergement de plus de 25.000 lits actuellement, la station balnéaire d’Agadir enregistre près du tiers des nuitées du royaume grâce à une durée moyenne de séjour plus élevée que dans les autres régions du pays. En 2002, elle a reçu 527.439 visiteurs contre 614.000 l’année précédente. Concernant les nuitées, les hôtels classés de la ville ont réalisé en 2002, 3.033.062 nuitées contre 3.994.000 en 2001. Une baisse due notamment à l’essoufflement de la destination et au recul du marché allemand. D’une durée de 10 mois sur 12, l’activité atteint son pic en mars et en août. A noter que le secteur offre 120.000 emplois directs et indirects et a généré, en 2000, sept milliards de DH de recettes. A l’horizon 2010, plus de 30.000 chambres additionnelles sont programmées à travers quatre zones touristiques (Founty I, Founty II, Taghazout et Tifnit). De notre correspondante Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc