×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Afriquia: Des cartes pour fidéliser la clientèle

    Par L'Economiste | Edition N°:295 Le 11/09/1997 | Partager

    Finis les problèmes de liquide disponible ou de gestion de la consommation du carburant automobile. Désormais les automobilistes pourront payer leur carburant grâce à des cartes.
    Le Groupe Afriquia a en effet lancé un nouveau système de paiement à travers son réseau de stations-service dont il revendique la primauté. Il s'agit donc d'un système de cartes bancaires et privatives dont le projet était en gestation depuis plus d'un an, précise M. Jalal Bernoussi, directeur Marketing du Groupe Afriquia, qui reste toutefois discret quant à l'investissement réalisé, l'objectif étant de fidéliser et drainer une clientèle. Trois types de cartes ont été ainsi mis sur le marché.
    La Free' offre à l'entreprise et aux usagers la possibilité de gérer leurs dépenses en carburants et disposer d'une situation exacte de leurs transactions via trois cartes de valeurs différentes (2.500, 5.000 et 10.000 DH).
    La seconde carte, la Firm', remplace le système des bons. Elle est destinée aux entreprises ayant une grande flotte et désirant optimiser leurs dépenses en carburants en remettant à leur personnel une carte. «Ainsi, les entreprises en question pourraient suivre mensuellement le compte dépense carburant grâce à un relevé détaillé», explique M. Bernoussi.
    La dernière carte est l'Afriquia Elit'. Comme son nom l'indique, elle cible une clientèle particulière, celle des hommes d'affaires et des cadres supérieurs.

    L'Elit' offre l'avantage à son détenteur d'un paiement à terme. Elle lui permet en outre de disposer d'un mode de gestion personnalisé de ses dépenses à l'instar de l'Afriquia Firm'.
    Pour ses différentes cartes, le Groupe a acquis des TPE (terminal paiement électronic) qui acceptent également les cartes bancaires existantes et permettent de concevoir et produire d'autres moyens de paiement électroniques personnalisées.
    Pour l'heure, affirme le directeur marketing du groupe, la moitié du réseau Afriquia est équipé. «Nous nous tenons prêts pour équiper en un temps record une autre station si le besoin se fait sentir».
    En réalité, le programme des cartes n'est qu'une première étape, indique-t-on auprès du Groupe. A moyen terme et dans l'attente d'une déréglementation du secteur, Afriquia vise le développement d'une connexion en temps réel entre la station et le siège.

    Badra BERRISOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc